Magazine Internet

Comment gérer un bad buzz : mode d’emploi

Publié le 23 juin 2016 par Blueboat @BlueBoat

Le bad buzz. Un des phénomènes les plus redoutés par les marques présentes sur le web ces dernières années. La propagation d’un bad buzz est très rapide sur les réseaux sociaux, alors comment gérer ce phénomène ?

Tout d’abord, qu’est-ce qui se cache derrière ce terme à la mode de « bad buzz » ? Il s’agit d’un phénomène viral qui vise à propager une rumeur ou une information négative, principalement via internet et les réseaux sociaux plus particulièrement. Si certaines marques cherchent à créer le « buzz », c’est à dire à provoquer les internautes pour faire parler d’elles, d’autres gèrent moins bien le phénomène qui se transforme alors en bad buzz. D’autres encore ne voient rien venir et une simple actualité, une réaction inadaptée de la marque sur les réseaux sociaux ou encore le mécontentement d’un client suffisent à créer ce buzz négatif.

Two surprised students learning in library on laptop
Two surprised students learning in library on laptop
Selon une infographie réalisée par l’agence Bolero, la crise peut émerger via deux facteurs :

– un terrain propice, lié à l’environnement de l’entreprise et son contexte (la mauvaise réputation d’un secteur d’activité par exemple)

– un fait générateur qui met l’entreprise en avant de manière négative (un accident ou une plainte par exemple)

Ces éléments donnent une dimension émotionnelle aux évènements (surprise, horreur) qui va déclencher la crise et toucher le grand public.

Analyser les faits et l’émotion suscitée

En premier lieu, lorsqu’une crise survient, il convient d’évaluer les risques potentiels que peut engendrer le buzz, puis définir les actions à mener. La question n°1 est de savoir si la marque est coupable ou non de ce qui lui est reproché.

Si elle est coupable, il faut mesurer l’émotion générée par la crise auprès du public. En l’absence d’émotion notable, pas besoin de réagir au risque d’aggraver les choses. Si une réelle émotion est palpable, son ampleur doit être étudiée. Là encore, si l’ampleur est encore faible, mieux vaut attendre et voir si des actions sont réellement nécessaires. Si le cas nécessite une intervention, l’entreprise devra alors traiter le fait générateur mettant en péril la réputation de l’entreprise et gérer l’émotion qu’il a suscitée.

Il se peut également que l’entreprise ne soit pas coupable du fait reproché mais soit en revanche perçue comme tel. Dans ce cas là encore, il faut avant tout évaluer la dimension de l’émotion suscitée et l’ampleur de la crise avant de communiquer et se défendre sur le fait générateur. Il sera important, même si l’entreprise n’est pas coupable de gérer également l’émotion engendrée par les faits.

coupable-noncoupable
coupable-noncoupable

Comment réagir face à la crise et à l’émotion générée ?

Deux actions doivent être menée : la gestion de la dimension émotionnelle et la réaction face au fait générateur. A cela s’ajoutent deux échelles de temps : les actions à mener à chaud, sur le moment, et les actions à mener à froid, une fois le pic de la crise passé.

Pour le côté émotionnel, il faut en tout premier lieu nouer le dialogue, que se soit au travers des réseaux sociaux ou des commentaires d’articles. En second lieu, l’entreprise pourra maintenir le lien, via des vidéos ou un blog de crise par exemple. L’important dans les deux cas étant la prise de parole.

En ce qui concerne la gestion du fait générateur en lui-même, il conviendra dans un premier temps d’occuper l’espace médiatique, notamment via des communiqués de presse et établir des contacts directs privés avec les personnes concernées. Ensuite, l’information qui circule devra être maîtrisée via une veille et via la mise à jour des sites et pages wikipedia par exemple. Pour gérer le fait initial, il faut apporter des preuves, donner la parole aux experts, témoins et afficher la transparence de l’entreprise.

Quelle attitude adopter ?

Il faut savoir que la sincérité est importante. Ne pas hésiter à expliquer, clarifier les choses. L’écoute et l’empathie sont également des attitudes à adopter. En revanche, l’entreprise doit bannir tout ce qui peut être vu comme de la défense, de l’impassibilité ou du déni. Elle ne doit pas non plus s’autojustifier ni garder ses distances et se murer dans le silence.

Quoi qu’il en soit, une crise est à gérer au cas par cas. Les conseils doivent être appliqués selon les faits et les émotions générées. La communication est souvent la clé de voûte du problème même si parfois la discrétion est également importante.

BOLERO_info-bad-buzz
BOLERO_info-bad-buzz

Articles connexes :

Baromètre e-réputation des entreprises exportatrices d'Alsace

Baromètre e-réputation des entreprises exportatrices d'Alsace
Baromètre e-réputation des entreprises exportatrices d'Alsace

Digital et B2B, vers un rattrapage ?

Digital et B2B, vers un rattrapage ?
Digital et B2B, vers un rattrapage ?

Veiller sur son image ou veiller sur ses images ?...

Veiller sur son image ou veiller sur ses images ?...
Veiller sur son image ou veiller sur ses images ?...

L’impact des réseaux sociaux sur l’image d’un employeur

L’impact des réseaux sociaux sur l’image d’un employeur
L’impact des réseaux sociaux sur l’image d’un employeur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mode éthique #21 – Alohas Sandals

    Mode éthique Alohas Sandals

    Alohas Sandals est une marque d’espadrilles made in Spain, désignée à Barcelone et inspirée des beaux palmiers d’Hawaii que j’ai découverte récemment sur... Lire la suite

    Par  Emmma
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, HUMEUR, MÉDIAS, SOCIÉTÉ
  • Le Shaq en mode DJ à Tomorrowland

    Shaq mode Tomorrowland

    Le Shaq est passé du côté de la Belgique et de son festival électro Tomorrowland pour enflammer le dancefloor avec un set sous son nom de scène: Dj Diesel !... Lire la suite

    Par  Etvsport
    MÉDIAS, SPORT
  • Faeria passe en mode free-to-play

    Faeria passe mode free-to-play

    A partir d'aujourd'hui Faeria ( découvrez notre test) passe en free to play. Cela marque une étape importante dans le vie de ce jeu qui a connu le succès sur... Lire la suite

    Par  Gamesngeeks
    HIGH TECH, INTERNET, JEUX VIDÉO
  • Windows 10 : Gérer plusieurs profils réseau et accentuer les majuscules...

    Windows Gérer plusieurs profils réseau accentuer majuscules facilement

    Depuis quelques semaines me revoilà revenu (à titre professionnel) dans le monde de Windows (10). j’ai donc un joli ordinateur mais que je regarde un peu avec... Lire la suite

    Par  Gpastre
    INTERNET, PROGRAMMATION
  • Uncharted 4 accueillera le survival mode

    Uncharted accueillera survival mode

    Après nous avoir enchanté avec un solo à la hauteur des espérances des joueurs et un mutli plus que correct, Uncharted 4 se verra doté d'un nouveau mode de jeu... Lire la suite

    Par  Gamesngeeks
    HIGH TECH, INTERNET, JEUX VIDÉO
  • Mode : Erawan

    Mode Erawan

    La marque Erawan a été créée par Jimmy, un passionné de sneakers en 2014 à Paris. L’aventure a débuté par deux modèles de baskets puis une gamme de vêtements .... Lire la suite

    Par  Framboise32
    CULTURE
  • Mode, Les bijoux céramique Andreani

    Hello mes Zidées, Encore une fois je vais mettre le savoir-faire et la créativité made in sud à l'honneur en vous présentant le travail exceptionnel d'un... Lire la suite

    Par  Dzideesdenana83
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, MODE FEMME

A propos de l’auteur


Blueboat 7619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines