Magazine Culture

[CLASSEMENT] - 45 - Brooklyn Nine Nine (Saison 3)

Publié le 23 juin 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

Quand FOX a renouvelé Brooklyn Nine Nine pour une saison 3, j’étais aux anges et la série m’a confirmé qu’elle la méritait bien cette nouvelle saison grâce à des épisodes inspirés. Notamment quand la série décide de faire dans la référence meta, la parodie de films comme Die Hard, sans compter les suites multiples (comme Halloween III) d’épisodes précédemment engagés avec le retour de figures emblématiques. Une comédie est quelque chose de complexe à faire et surtout à faire durer dans le temps. Beaucoup de comédies s’époumonent au bout de quelques épisodes, d’autres quelques saisons mais pour le moment, Brooklyn Nine Nine a su suivre la même ligne directrice, tout en poursuivant à la fois l’effet comique pour le bien de l’histoire. A chaque fois que je regarde Brooklyn Nine Nine, j’ai l’impression de voir une série jeune et fraîche qui sait capturer l’instant présent pour en faire un élément ou comique ou narratif qui va tout de suite captiver notre attention. Cette nouvelle saison a alors tenté de nouvelles choses afin d’éviter la redondance et donner aux téléspectateurs l’impression que les choses changent réellement. D’un point de vue de l’histoire, il y a énormément de belles choses qui sont mise en place avec les personnages et leur personnalité. Au départ les personnages sont séparés avec d’un côté les Nine-Nine et de l’autre Holt et son équipe depuis qu’il a son nouveau boulot.

Cela va rester quelques épisodes et revenir rapidement à la normale mais Brooklyn Nine Nine casse la dynamique plus d’un épisode et c’est déjà original. Cela permet d’éviter de faire un premier épisode classique que l’on a déjà vu l’année précédente. De plus, toute la saison va chercher à garder les pieds dans Brooklyn Nine Nine. Si cette série était une série dramatique, je pense que les changement opérés cette année collent parfaitement avec les besoins. Même si l’effet comique pourrait être moins présent, je trouve au contraire que l’humour devient encore plus intelligent, peut-être plus sélectif dans ce qu’il entreprend mais tout cela est fait pour le bien de l’histoire. Outre des références bien vues à tout un tas de films ou encore de références à la pop culture américaine, Brooklyn Nine Nine n’arrête jamais. Les personnages sont en développement constants et les relations évoluent au gré de petites blagues potaches ou bien d’épisodes plus charnières. Brooklyn Nine Nine n’est pas une comédie policière comme les autres, elle est beaucoup plus que ça. Elle a le charme de cet ancien âge d’or de la comédie de bureau tout en restant moderne dans sa façon d’utiliser le genre. J’ai hâte de voir la saison 4 en espérant qu’ils se surpassent encore un peu plus.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte