Magazine Info Locale

La Suisse, championne du monde de la non-grève

Publié le 23 juin 2016 par David Talerman

comparaison greve Suisse France

Personne n’a pu passer à côté de la période de grève qui sévit en France ces derniers mois. Je ne compte plus les remarques de mes amis suisses, une occasion en or de se moquer gentiment (ou moins parfois) de nous. Alors j’ai creusé un peu le sujet et me suis demandé ce qu’il se passait en Suisse sur le sujet des grèves.
J’ai analysé il y a quelques années le nombre de jours de grèves en Suisse et en France, et c’était plutôt à l’avantage de la Suisse. Une étude allemande récente donne d’autres résultats, encore plus marqués.

En Suisse, 1 jour de grève pour 1000 actifs sur un an, contre 139 en France

Selon l’étude de Boeckler de l’institut allemand WSI, qui a analysé entre 2005 et 2012 le nombre de jours de travail perdus à faire la grève rapporté au nombre d’actifs (ce qui permet au passage de comparer l’intensité de la grève indépendamment de la taille de la population active), la Suisse n’est ni plus ni moins que la nation européenne qui fait le moins la grève, avec 1 seule journée de travail perdue par année pour 1000 actifs suite à un mouvement de grève. En France, tenez-vous bien, on parle de 139 jours perdus pour 1000 actifs.

L’impact des grèves sur le PIB est 5 fois plus important en France qu’en Suisse

Si on rapporte tout ceci à la population active et au nombre de jours, on a donc le tableau suivant :

 PIB
(en milliards de dollars)Nb d'actifsjours de grève
pour 1000 actifsjours de grève
(total)PIB moyen / actif
(en dollars)PIB perdu à cause
des grèves (moyenne en millions de dollars)

Suisse685,45,015 millions15015136 670685,4
(0,1% du PIB)

France2 80625,8 millions1393 586 200108 76015 117
(0.53% du PIB)

En résumé, les grèves font perdre à la Suisse l’équivalent de 685 millions de dollars par an en moyenne. En France, les grèves coûtent plus de 15 milliards au PIB. Dit autrement, les grèves pèsent plus de 5 fois plus sur le PIB français que les grèves sur le PIB suisse (le coût des grèves représente respectivement 0,5% et 0,1% du PIB aux pays respectifs).

Le classement des pays européens sur le critère de la grève

Consultez un résumé de l’étude ici. La Suisse est 1ère, la France en dernière position.

Conclusion

La Suisse reste fidèle à sa réputation. Compte tenu du PIB moyen généré par chaque actif (25% plus important côté Suisse que côté France), il est effectivement préférable qu’il n’y ait pas trop de grève, car chaque jour de grève coûte du coup 25% plus cher qu’en France. Ceci dit, vu les proportions, même avec 25% de plus, la Suisse a encore une marge confortable…

Crédit photo – Fotolia © wellphoto


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


David Talerman 6882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine