Magazine Poésie

Bastille un 23 juin

Par Gerard

générations sans âme
tournent sur place
aux yeux ensanglantés
les uns aux ordres
les autres moins

petites pantomimes des
désaccords négociables

que veulent-ils
de quoi rêvent-ils
rêvent-ils encore
sont-ils si fiers au fond
de leur disgrâce

osent-ils les chants funèbres
dans leur horreur rassemblée
émeutière oui
mais encore si loin du compte

la poésie la poésie
elle t'emmerde la poésie
elle est fille des rues
elle va comme elle va
pas plus ici que là
partout
seule et nue et farouche et affamée

grenade de désencerclement
jette-toi dans la brèche




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerard 804 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines