Magazine Conso

Jil Sander – printemps été 2017 homme

Publié le 24 juin 2016 par Pascal Iakovou @luxsure

Cette reine de l'esthétique minimaliste et luxueuse nous a offert un défilé fidèle à sa conception du vêtement reconnaissable entre tous. Une trentaine de modèles dans un style épuré, lisse, à l'architecture parfaite, des lignes droites à la symétrie impeccable. Il ressort une impression d'extrême fluidité, de confort élégant, simple et sophistiqué à la fois, les couleurs sont sobres, plutôt sombres même, pour une collection printanière, les tons naturels dominent: un décliné de bleus allant du très foncé à un bleu pastel presque blanc, du gris, du blanc ivoire, du beige clair aux ombres florales dans un brun presque noir, une veste réalisée dans un cuir orange éclatant vient illuminer cette collection.

Il y a une grande rigueur dans les coupes, les classiques du vestiaire masculin sont retravaillés: longs manteaux de ville, costume, chemise, pantalon, veste, ensemble façon pyjama. Les silhouettes sont plutôt amples, rectilignes avec beaucoup de souplesse. On retrouve des épaules larges et tombantes pour les vestes et les manteaux, avec un boutonnage réduit à son expression minimale, sans ajout décoratif, pas de poches ni de pattes de boutonnage.

Jil Sander opte pour le col rond légèrement montant, avec un boutonnage dissimulé. On retrouve l'audace du style Jil Sander avec une silhouette faite d'une superposition de tons sur ton. Les pantalons sont portés courts au dessus de la cheville, mettant en valeur les chaussures d'une élégance parfaite coordonnées aux couleurs des vêtements. On remarque la gabardine longue cintrée à la taille d'inspiration années 40 ainsi que les costumes en tissu à fines rayures verticales, qui nous rappelle la fameuse rayure tennis.

Les pulls en maille à large col rond plat sont portés sous une veste et rentrés dans la ceinture du pantalon pour encore plus d'élégance. Ici, le pyjama devient ensemble de ville chic et décontracté. La coupe simplissime, la symétrie parfaite du vêtement, l'absence totale d'éléments décoratifs, subliment les matières qui deviennent le luxe essentiel de cette collection résolument moderne et d'une élégance absolue.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines