Magazine

Victoire innatendue de la Suisse sur le Portugal (2-0)

Publié le 17 juin 2008 par Parfoot

La Suisse sauve l’honneur dans un match sans enjeu puisqu’elle remporte sa première victoire de l’ Euro en battant le Portugal à Bâle 2-0, grâce à un doublé de Yakin. à la 71e et à la la 83e minute.

Hakan Yakin, le joueur des Young Boys de Berne marque le premier but grâce à une passe du jeune attaquant du FC Bâle, Eren Derdiyok (19 ans). Le second est la conséquence du penaltu causé par Barnetta qui a permis à Köbi Kuhn de terminer en beauté son dernier match en tant que capitaine de l’équipe suisse. Une belle victoire malheureusement inutile étant donné que la Suisse a perdu ses eux match contre la République tchèque et la Turquie.Face à une équipe portuguaise qui manquait de motivation, la Suisse a tout de même pu quitter cet Euro la tête haute après une victoire bien méritée. Les Portugais avaient quand même bénéficié de bonnes occasions en début de rencontre mais dont ils n’ont pas sur profiter. Le meilleur joueur de ce match est sans doute le Suisse Gökhan Inler qui a marqué le début des hostilités à la 64e minute par un tir sur le poteau extérieur. En première période, la défense suisse devient performante lorsque le 3e gardien de la Suisse, Pascal Zuberbühler reprend sa place. Il a évité un but sur une déviation de Pepe qui a frappé sa transversale, grâce à intervention de Senderos sur une frappe de Helder Postiga mais aussi grâce au juge de touche qui a annulé un but portuguais pour hors jeu. Une faute de Ferreira sur Behrami à la demi-heure a fait que le lateral de Chelsea a été remplacé onze minute après. Le point faible des Suisses est qu’ils ne se projettent pas assez rapidement vers l’avant afin de mettre en erreur la vigilance portuguaise quant aux Portugais, ils n’ont pas assez le ballon longtemps pour les mettre danger. Ricardo privilegie le jeu au sol et Miguel a cumulé les fautes tout au long du match.La défense portugaise ne s’est illustre qu’à travers Pepe contrairement au manque de confiance évident de Quaresma. Côté suisse, Lichtsteiner a mis du temps à rentrer dans le match et il ne doit son pénalty qu’à la decision de l’arbitre autrichien Plautz. Une erreur de relance de la part de Senderos aurait pu lui être fatal. Behrami s’est illustré pour avoir souvent mis en echec la défense portuguaise.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Parfoot Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte