Magazine Santé

CANCER de la PROSTATE: Du cryogel en 3D pour suivre les cellules à la trace – Small

Publié le 26 juin 2016 par Santelog @santelog

CANCER de la PROSTATE: Du cryogel en 3D pour suivre les cellules à la trace – SmallLa revue scientifique s’appelle  » Small  » car elle s’intéresse à l’infiniment petit. Cette équipe de scientifiques du Karlsruhe Institute of Technology (KIT) viennent de développer un modèle en 3 dimensions basé sur des cryogels reproduisant les processus naturels de développement et de progression du cancer de la prostate. Le modèle permet de suivre la progression de chaque cellule cancéreuse. Déjà reconnu par les experts comme une plate-forme de recherche majeure sur ce cancer de loin le plus fréquent chez les hommes, ce modèle 3D permet de lever un obstacle auquel la recherche fondamentale s’est toujours confrontée : suivre la progression de la maladie à partir du déclenchement de la formation des métastases, et comprendre l’interaction des cellules cancéreuses avec leur environnement.

Depuis octobre 2012, l’équipe dirigée par le Dr Friederike J. Gruhl travaille sur ce modèle de la prostate en 3D et est donc parvenue à développer un véritable système  » biomimétique « , soit un modèle de culture cellulaire permettant de  » suivre  » la progression du cancer de la prostate humain in vitro. Son matériau de base, des cryogels constitués de polymères synthétiques qui peuvent être assemblés pour former des structures poreuses tridimensionnelles dont les propriétés mécaniques sont très proches de celles du tissu cellulaire naturel. Les pores sont obtenus par des bulles d’eau emprisonnées et gelées.

La recherche montre que ce modèle constitue un système stable de culture cellulaire, semblable à un tissu en 3D, au sein duquel l’expression du gène spécifique du cancer de la prostate est non seulement possible mais peut même être renforcée par rapport aux modèles 2D classiques. Les chercheurs le démontrent en cultivant dans ce modèle des cellules de cancer de la prostate androgéno-sensibles (LNCaP). Ils envisagent, dans un proche avenir, de cultiver les cellules saines du tissu de la prostate et des cellules cancéreuses afin de tester l’efficacité et l’innocuité de nouvelles molécules contre le cancer de la prostate.

Source: Small, 2016. DOI: 10.1002/smll.201600683 Superporous Poly(ethylene glycol) Diacrylate Cryogel with a Defined Elastic Modulus for Prostate Cancer Cell Research (Visue@Bettina Göppert/KIT using a scanning electron microscope)

CANCER de la PROSTATE: Du cryogel en 3D pour suivre les cellules à la trace – Small
Plus d’étudessur le Cancer de la Prostate


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine