Magazine Société

Les soucis japonais, sauce aigre douce

Publié le 17 juin 2008 par Chroneric

On le sait les Japonais sont friands de technologie de pointe et du futur. C'est d'ailleurs une affaire sérieuse puisque le gouvernement du soleil levant y met son grain de sel. Tellement friands que des problèmes de santé sérieux surviennent au niveau des mains et des pouces à trop utiliser le téléphone portable et la souris de l'ordinateur. En manque de ressources naturelles, l'avancée en matière de technologie est une nécessité chez eux.

Ils font notamment beaucoup de recherches et innove constamment dans la robotique. Dans ce domaine, ils ont pris une impressionnante longueur d'avance. Un robot qui surveille votre logement et vous avertit grâce à votre téléphone portable en cas d'intrusion. Ainsi, via votre mobile, vous guidez le robot et sa caméra et pouvez parler directement à l'intrus ou les surprendre pour les faire fuir. Un robot pour jouer le rôle du patient des élèves dentistes, qui ressemble à une vraie personne et qui réagit aux manipulations de l'étudiant. Le visage du robot est frappant de vérité : bouche malléable, dents à travailler. Ces dernières, bourrées de capteurs, se changent dès qu'elles sont trop usées. Grâce à cet humanoïde, les incidents sur les vrais patients ont diminués. Ailleurs, un chercheur s'est fabriqué un clone pour les besoins d'une expérience : il peut ainsi parler à distance à des personnes réelles ou lors d'interviews.

Pour nous, voir des robots qui nous ressemblent et qui agissent à notre place peut nous poser un problème d'éthique mais chez eux, où les objets ont une âme, les robots sont traités comme leurs égaux et ils les considèrent comme des membres à part entière de la population. L'innovation japonaise dans ce domaine est sans limite et n'est pas prête de s'arrêter. Dès qu'une idée germe dans leur esprit, elle est aussitôt mise en œuvre. Une course contre la montre dont les impacts économiques peuvent être substantiels.

La société japonaise connaît un vieillissement de la population exponentiel. Un taux de natalité le plus bas du monde. Il y a de plus en plus de seniors et des seniors qui continuent à travailler à l'instar de ce cardiologue de 97 ans qui en fait 30 de moins. Chez eux, le travail et la perfection sont des obsessions : ils travaillent sans compter leurs heures, dorment parfois sur place et prendre des jours de congés est mal vu. Ce qui a poussé Nissan à mettre en place un programme salarial pour pousser les employés à prendre la totalité de leurs vacances : pour l'instant seuls 80 % des jours sont pris (60 % il y a une vingtaine d'années). Le déséquilibre démographique entre population active et retraité va bientôt poser problème pour cet état très endetté (160 % du P.I.B.). Le gouvernement cherche des solutions : augmentation de l'âge de la retraite (actuellement, les entreprises sont invitées à garder leurs salariés jusqu'à 70 ans), ouverture des frontières pour faire entrer des travailleurs immigrés (mais ils craignent une insécurité grandissante).

Mais, au vu de tout cela, j'ai surtout envie de conseiller aux Japonais de se poser 5 minutes et de prendre le temps de faire des enfants. Car, penser au boulot 24h/24 n'incitent pas aux câlins amoureux. Alors, peut-être qu'en innovant dans la robotique, pensent-ils résoudre le problème : si des humanoïdes travaillent à leur place d'abord ils pourront prendre des vacances et se reposer et ensuite prendre le temps de procréer. Ce vieillissement pose un autre problème préoccupant : la délinquance des seniors a triplé en 10 ans. De plus en plus de personnes âgées dans les rues, sans domicile fixe ou dans des foyers. Des seniors qui ne peuvent plus travailler pour diverses raisons et parce qu'elles ne veulent pas être une charge pour leur famille pour la plupart.

Quel avenir pour cette île ? C'est aux Japonais à y répondre. Des Japonais qui souffrent en plus d'une solitude : le Japon est le seul pays sur le continent asiatique à être une vraie démocratie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine