Magazine France

« L’état matraquant la liberté »: du grand Art. Merci #Goin

Publié le 27 juin 2016 par Gédécé @lesechogaucho

Capture.PNG

Que de délires en tous genres et de déclarations sécuritaires exacerbées cette fresque a fait couler ! J’en suis encore tout estomaqué. L’œuvre, réalisée par l’artiste Goin, représente une femme à terre, tenant un drapeau bleu-blanc-rouge effiloché, frappée par deux policiers anti-émeute, dont l’un porte un bouclier « 49.3 ». 

Sur son site, l’artiste précise sa conception :

Capture.PNG

Une citation attribuée à Benjamin Franklin que l’on pourrait traduire par :  » “Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité.”

Les débiles qui crient à l’atteinte au droits fondamentaux des policiers sont donc en train de prouver par l’absurde ce que cette œuvre dénonce, c’est un comble ! Depuis quand l’art devrait-il obéir aux diktats politiques ? Les organisateurs du festival de street art (une dimension culturelle que j’apprécie tout particulièrement) à l’occasion duquel cette œuvre a été réalisée, le ‘ »street Art Fest » de Grenoble, assument :  » L’œuvre a été validée par les organisateurs du festival. Selon eux, elle joue son rôle. » (source).  En effet, et on ne peut mieux. j’en veux pour preuve ce qui suit.  Voir ainsi juxtaposées en un même cri de vierge offusquée les réactions grandiloquentes du ministre fauxcialiste de l’intérieur et le député et président LR du conseil départemental de l’Isère suffit à nourrir notre bon plaisir, et à démontrer à quel point cette œuvre est efficace…

:)

1
2

Comme disait ma grand-mère : « qui se sent morveux, qu’il se mouche« … Décidément, dans tout le spectre du paysage politique néo-con, du PS vallsiste au FN en passant par LR, cela devient une obsession que de vouloir plier l’art à sa botte… A quand un art policier officiel, estampillé par un comité de censure national ? Tout cela devient ridicule et démontre assez à quel point notre époque est troublée, et perd tout sens de la mesure. Pour ma part, je me plait à penser que cette affaire n’est pas celle que l’on croit, et que derrière ce prétexte grotesque, ceux qui réagissent si mal sont en train de régler des comptes à postériori avec une alliance rouge et verte qui n’a pas eu l’heur de leur plaire, et leur a ravi la ville de Grenoble… Ce que ni la droite ni le P »S », si peu de gauche, ne digèrent. Un règlement de compte politique somme toute assez mesquin, dont Eric Piolle fait les frais. Je dis ça, je dis tout.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Fan Art Posters pour Pulp Fiction

    Posters pour Pulp Fiction

    Pour célébrer les 20 ans de Pulp Fiction de Tarantino, l’équipe du Studio MUTI s’est réunie pour réaliser des posters mettant en scène les personnages du film... Lire la suite

    Par  Emidreamsup
    CULTURE, HUMEUR, JOURNAL INTIME
  • Paris est Street Art !

    Paris Street

    Le Street Art peut être excentrique, intello, parfois même vandale. Il est cela dit assurément créatif, exclusif et urbain... Si ce phénomène a commencé à... Lire la suite

    Par  Asmaa
    BLOG, CÔTÉ FEMMES, HUMEUR, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Barter Art Paris, l’Art en toute décontraction

    Barter Paris, l’Art toute décontraction

    Lorsque l’on parle d’Art (contemporain), l’on imagine tout de suite un univers d’entre soi, extrêmement codifié voire discriminant… Voil... Lire la suite

    Par  Darkplanneur
    CULTURE, FOCUS EMPLOI, HIGH TECH, SOCIÉTÉ
  • Le jour où…. Je me suis mise au Nail Art

    jour où…. suis mise Nail

    Depuis quelques mois, je regarde avec curiosité les articles Nail Art de Tequi et j’admire en direct les talents de mon petit Kinder Délice. Lire la suite

    Par  Emidreamsup
    CULTURE, HUMEUR, JOURNAL INTIME
  • Stop Wars street art à Dublin

    Stop Wars street Dublin

    Quand la sortie du prochain Star Wars est dans toutes les tĂŞtes, le street artist irlandais Fink Art rĂŠalise cette oeuvre dans la rue Francis... Lire la suite

    Par  Golem13
    INSOLITE, SOCIÉTÉ
  • ART : La mode des testicules

    Cette semaine, mon ami Nude m'envoyait la vidéo montrant un plan fixe d'un homme de dos, jambes écartées. La caméra est placée en contre bas afin de voir les... Lire la suite

    Par  Misteremma
    CULTURE, MÉDIAS, SOCIÉTÉ
  • « The Art of Gifting » by Piper-Heidsieck

    Voilà une activation qui avait presque failli passer inaperçue car lancée pendant la période post attentats 13 novembre, et juste avant le grand raout des... Lire la suite

    Par  Darkplanneur
    CULTURE, FOCUS EMPLOI, HIGH TECH, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Gédécé 132062 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte