Magazine Beauté

Small business : les eshops

Publié le 27 juin 2016 par Aurore Ubdp @AuroreUBDP

ba623514a77812cce06c2865e33976bd

Ahh Sézane, sa folle histoire… Lorsque je ne me confectionne pas mes vêtements, c’est chez Sézane que je craque ! Photo issue d’un tableau WebDesign/Pinterest très inspirant.

Me revoilà aujourd’hui avec un nouveau thème SMALL BUSINESS : les eshops. Selon ma propre expérience, le plus difficile est de montrer son travail et de choisir la ou les vitrines virtuelles pour le présenter.Prenez une grande respiration et répondez à ces 3 questions très honnêtement:

  1. De quel budget de gestion de cet eshop disposez-vous ?
  2. Quelles sont vos capacités de type webmestre ?
  3. Quelle vision à court, moyen et long terme avez-vous de votre travail ?

Cela vous permettra de déterminer si un abonnement est réaliste ou une charge pour vous, si développer des modules ou préférer du clé en main est plus approprié, si vous avez envie de tester vos produits ou d’avoir un espace en nom propre en pensant comme une marque.

Quoi qu’il en soit, tout est très bien, il vous faut simplement faire le tour de vos potentiels et de vos freins pour partir sereinement dans l’aventure.

Les plates-formes clés en main :

En ouvrant un espace pro sur Etsy vous entrez dans l’univers du World Wild Web. Comprenez par là que vous pouvez être amenés à expédier vos créations partout dans le Monde. Concernant les vêtements UBDP, j’ai mis de côté la gestion des correspondances de tailles d’un pays à un autre pour me concentrer sur les normes françaises. A méditer si cette plate-forme vous interpelle. J’ai rencontré une partie de l’équipe française lorsque j’étais à Paris et je vous confirme que ce sont des personnes passionnées et dynamiques. Dans un autre domaine, celui des bijoux par exemple, je vous conseille de filer voir celui de mon amie Nikelina qui y est tout spécialement consacré : LWB.

Le site se revendique comme étant la plate-forme des créateurs du fait-main. Soyons honnêtes, parfois j’en doute fort. En revanche, la dimension familiale et humaine de l’équipe, l’existence d’un service après vente et les services de paiements embarqués seront des plus adaptés pour vos clients. Vous trouverez ici ma boutique pour vous donner un avis, mais aussi celles de MellePitiK et de Smaksall qui sont de loin mes eshops préférés sur ALM (pour les intimes). Simples, esthétiques et efficaces. Un pourcentage est prélevé sur vos ventes ainsi que les frais de virements sur votre compte bancaire, le tout pour des montants raisonnables.

Les espaces dédiés :

La grosses différence entre les deux réside dans le prix de l’abonnement mensuel, plus élevé chez le premier. Lorsque vous vous lancez, vous avez le choix entre des templates gratuits sobres et plutôt efficaces. Si vous le désirez vous pouvez investir dans des graphismes plus élaborés, selon vos préférences. Vous êtes accompagnés lors de votre installation par des programmes embarqués qui vous guident dans les étapes clés de cette mise en place.

Les deux développent un marketplace, ce qui rejoint la dimension World Wild Web dont je parlais précédemment pour Etsy. Cela signifie que : si vous réalisez une vente directe par recherche de votre boutique, vous percevez 100% de la somme ; si vous réalisez une vente via le marketplace, vous percevrez 90% du montant de votre vente.

Je reviens très prochainement avec la suite des thèmes importants, n’hésitez pas à me poser vos questions j’y répondrai en toute transparence. Je suis aussi à l’écouter des sujets qui peuvent vous intéresser : c’est à vous

:)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurore Ubdp 2863 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte