Magazine Poésie

Manifeste

Par Deathpoe

A la terrasse d'un bar
[les putes sur leur trottoir
ne feraient pas mieux]
J'ai le bras léger
Dans la main d'une cigarette.
(J'ai aussi brûlé les prospectus
De la honte
dans les cendres de papiers-sucres
et au milieu de mon corps seul
Ventre, l'alcool, libido
L'auto-destruction que l'on n'empêche plus.)
J'observe les jambes
De quelques femmes
Et les fauteuils roulants
qui se fraient un
chemin
entre
les manifestants.
Très bien.
J'attendrai.
Que tout ça
se termine.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Deathpoe 179 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines