Magazine

Brèves de futur

Publié le 17 juin 2008 par Appoline
Bon allez, il fallait que je le dise: les soldes c'est bien quand on bosse pas dans les enseignes qui pratiquent les plages horaires à élastique, un peu moins quand t'es vendeuse. Oui oui je suis une vendeuse, celle-là même qui va chercher 5 tailles différentes pour 4 modèles différents aussi, soit 4 fois 5 = 20 articles au total. En général, les clientes sont limitées en cabine, comme dans beaucoup de magasins de fringues, et c'est ainsi que commence la valse des cintres et des trucs à replier (tout en allant chercher les habits adéquats pour la cliente un peu pénible...) Bref la semaine prochaine, ce sont les soldes d'été qui commencent (enfin je crois hein, en tout cas je le vois à mon planning... edit: je viens de vérifier c'est le 25 juin). Mesdames, mesdemoiselles, dès le début je serais là pour vous servir. Sauf qu'il y a l'envers du décor de ces magasins de fringues qui allongent leurs amplitudes horaires. Oui je le crie haut et fort, très fort: JE HAIS LES SOLDES qui vont me faire bosser comme une cinglée pour un demi-SMIC qui paye à peine mon loyer (25h au Smic, c'est super super juste...), qui va me faire arriver à 8h du lundi au samedi inclus et me bouffer mon dimanche après-midi. Comme je suis une "nouvelle", ils m'ont refilé les horaires les plus pourries: ouverture et fermeture avec un trou entre les 2. C'est pas youpi ça? Mais d'ailleurs ils ont le droit de m'exploiter 7 jours non stop? Peut-être que je vais y planter ma tente... En tout cas, please, pensez aux vendeuses qui vont ramasser les vêtements par terre, qui vont replier les "tas" laissés un peu partout dans les rayons... Mon Dieu que celà me stresse. Mais soyez folles de joies, y'aura des backstages et autres anecdotes croustillantes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :