Magazine Rugby

Dragons Catalans – Stade Français : 1-0

Publié le 14 juin 2008 par Stephxiii
Les deux équipes sont troisièmes du championnat. Les deux équipes rencontraient des adversaires du bas de tableau ce week-end. En revanche, seuls les Catalans ont respecté l’esprit du jeu et seuls les Catalans ont gagné.
Les dragons rencontraient Huddersfield, 10èmes des 12 équipes qui composent la superleague alors que le stade français rencontrait Auch, dernier et dores et déjà relégué en Pro D2 l’an prochain. Les Dragons catalans ont logiquement gagné 48-0 là où les parisiens ont perdu 6-9.
Les enjeux étaient comparables : Paris, 3ème au classement, n’est pas encore qualifié pour les phases finales, les Catalans visent les play-offs et devaient conserver leur 3ème place.
Mon but n’est pas de critiquer le XV ni le stade Français qui est une grande équipe et a probablement appliqué une stratégie pour permettre à ses cadres de ses reposer en vue des phases finales qu’ils ne manqueront pas d’atteindre. Je voudrais simplement mettre le doigt sur une « rationalisation » du jeu à XV qui n’existe pas à treize, au moins pour le moment. Bien que les deux sports soient professionnels et que les compétitions soient comparables dans les grands pays qui pratiquent ces deux sports – à part en France où le treize est tout sauf médiatisé – les comportements sont très différents.
Je prendrai deux exemples que je trouve significatifs :
Le premier exemple est le sujet de cet article : on voit souvent des équipes du haut du tableau envoyer « les juniors » comme ont dit, lorsqu’ils rencontrent les derniers ou quand le match est sans enjeu. Il suffit de regarder les ratés dans les scores de Toulouse ou de Paris pour en déduire la composition de l’équipe. Je ne dis pas qu’aucune équipe de XIII n’a jamais envoyé une équipe réserve chez les derniers mais c’est plus rare.
Autre exemple, plus flagrant et pratiquement systématique : les matchs du top 14, du super 14, de la coupe d’Europe et de la plupart des compétitions de rugby à XV se terminent très souvent longtemps avant les 80 minutes réglementaires par une série de pick & go stériles uniquement destinés à conserver le ballon et donc son avance au score. Qu’on me comprenne bien, ce n’est pas critiquable en soi puisque le but est de gagner et que cette stratégie de fermeture du jeu est efficace. Simplement, ce n’est pas dans l’esprit du jeu et le contraste est saisissant avec le XIII où l’évolution des scores est souvent plus importante dans les dernières minutes. On y voit souvent la meilleure équipe prendre le large mais il n’est pas rare d’y voir des équipes écrasées en première mi-temps remonter et même gagner.
Pour ceux qui connaissent mal le treize et qui pourraient penser que je compare des pommes et des carottes, je rappellerai quelques points de comparaison.
Le rythme des saisons est comparable : 26 journées de championnat pour le Top 14, 27 pour la super league. Une compétition européenne pour les quinzistes, une sorte de coupe d’Europe pour les treizistes. Le XV a plus de matchs internationaux qui mobilisent les meilleurs joueurs des meilleurs équipes mais le XIII, s’il a moins de matchs, a également un réservoir plus réduit et l’équipe de France ressemble beaucoup aux Dragons Catalans. Le rythme dans l’hémisphère sud est plus "cool" pour le XV que pour le XIII.
Bien que ce soit difficile à imaginer en France, les enjeux sont comparables dans beaucoup de grands pays de rugby : les audiences de la superleague et de la cup en Angleterre sont équivalentes à celles de la Heineken cup ou de la Guinness Premiership. Dans le sud, le XIII est toujours devant le XV en Australie et est officiellement le sport national en Papouasie Nouvelle Guinée.
Je ne sais pas si le treize évoluera vers cette vision plus « comptable » du sport. Je souhaite que ce ne soit pas le cas. L’avenir nous le dira.


Modification du 3 juin
Petite précision concernant le public.
Lors de la finale du championnat de XV - Wasp vs Leicester - le record a été battu pour un match entre clubs : 81.600 spectateurs. La finale de la cup de XIII l'an dernier - St Helens vs Catalans, soit dit en passant- a dépassé les 84.200 spectateurs dans le stade mythique de Wembley.


sport

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stephxiii 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines