Magazine

Mais où va-t-on ?

Publié le 17 juin 2008 par Merlinbreizh

Il y a ce type, ce breton. Pardon, ce bigouden ! Il habite à deux pas de chez moi. Ne me demandez pas où il va comme ça en parlant tout seul, avec une sorte de grand chapeau de sorcier en feutre sur la tête, avec sa démarche chaloupée et ses gros sabots qui claquent sur le sol ? J'en ai strictement aucune idée.
Il s'en va en remontant la rue de Montreuil et il invective les passants...
"Eh ! T'es grosse, t'es vilaine !" Il dit ça à toutes les femmes.
Et aux chiens, il fait : "Wouah ! Wouah ! Il est mignon !"
Il est armé d'un attaché-case de type Samsonite au gabarit imposant qu'il ne lâche jamais. Des dizaines de stickers à la gloire des bretons, des celtes, du pays bigouden, de divers mouvement druidiques recouvrent les deux faces. Pour éviter qu'il ne se fasse dépouiller par ses enculés de parisiens, une paire de menottes relie son poignet droit et la poignée de la malette. A l'intérieur de l'attaché-case se trouvent des centaines de feuilles de papier, ainsi qu'un marker indellébile de couleur noir. Noir comme le drapeau breton.
Il vaut mieux éviter de croîser son regard quand il tague une affiche 4X3 de slogans breton (en breton). C'est un regard hirsute et fou, un oeil globuleux à la conjonctivité congénitale, sa bouche baveuse toujours entrouverte est parcourue de spasmes nerveux qui animent continuellement ce visage de nain ingrat et osseux. Il vous fixe alors avec une expression vide et morbide qui fait froid dans le dos.
D'ailleurs ça y est, je frissonne...
Il marche dans la rue. Il s'en va dans la rue de Montreuil. Je n'ai jamais su où il allait comme ça, s'il travaillait ou bien s'il vivait au crochet d'une vieille mère acariâtre. Mais où va-t-il donc mon bigouden ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Merlinbreizh 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog