Magazine High tech

Reportage photo - Déambulation, le long de la ligne verte, pour "Le voyage à Nantes" ! Une ville artistique avec un grand A !

Publié le 22 juillet 2016 par Anthonyrojo

Depuis quelques années, j'observe à distance la ville de Nantes. Son identité et sa douceur de vivre résonnent en dehors de ses frontières... J'étais tenté par quelques infidélités à la Garonne, contre quelques heures le long de la Loire. Alors quand l'Hôtel Mercure de la Gare de Nantes m'a invité à venir découvrir la ville... plus d'hésitation ! 

Chaque été, la ville s'anime avec sa manifestation "Le voyage à Nantes". Une ligne verte sillonne les coins et recoins de Nantes afin d'en découvrir sa richesse culturelle, artistique et patrimoniale. C'est aussi simple que ça... il faut suivre la ligne verte !

En trois jours sur Nantes, j'ai bu une bière dans le nid d'un oiseau, j'ai observé des poissons dans une cabine téléphonique, j'ai chuchoté à l'oreille d'un monstre végétal, et j'ai frissoné devant une araignée géante ! Si cela vous semble un peu décousu... en voiture, je vous embarque pour "mon voyage à Nantes" !

WARNING ! J'ai choisi volontairement de faire un seul article complet sur mon séjour. Je vous invite donc à faire 1 minute de méditation :) le temps du chargement complet des nombreuses photos qui composent ce post pour plus de confort de lecture ! Surtout si vous êtes sur smartphone !

J'ai eu différents coups de coeur, vous allez bien vous en rendre compte, et voici l'un des premiers : le Lieu Unique ou Le LU ! C'est un centre d'exploration artistique, construit dans les anciens locaux de la biscuiterie LU, reconnu pour son esprit de curiosité et qui n'hésite pas à mélanger toutes les formes d'arts. On y trouve également un bar, un restaurant, une librairie, et même... un hammam ! Une ambiance tout aussi atypique que son architecture pour s'aérer la tête, le corps et se remplir l'estomac !

Le LU expose actuellement "Léviathan et ses fantômes" de Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor. C'est une plongée audiovisuelle sur notre relation à la mer et à l'océan depuis le prisme de la pêche industrielle. Il suffit de pénétrer dans la première partie de l'exposition pour être totalement charmé par les projections entêtantes d'oiseaux ! Une exposition totalement immersive et hypnotisante ! La visite est suivie d'un film sur le travail des pêcheurs. Sans dialogue, uniquement la violence de la mer, la fatigue, et l'abrutissement d'une routine industrielle. Un malaise étrange s'empare de nous. Une véritable expérience artistique !

Nantes est une ville où il fait bon se ballader. L'espace public est comme un grand air de jeux pour les artistes. Il faut observer chaque détail pour y voir la malice et les clins d'oeils artistiques qu'offrent ses rues. Le jour de mon arrivée, la ville grouillait de monde. A deux pas du château des ducs de Bretagne et du miroir d'eau (un cousin de notre miroir bordelais), Kumo attendait son heure !

Kumo c'est l'une des créations de la compagnie La machine de François Delarozière et Pierre Orefice. Une araignée géante, de fer et de bois. Elle s'apprêtait à parader dans les différents quartiers nantais ! Comment ne pas succomber et retomber en enfance face à ce monstre de plus de 13 mètres de haut et de 20 mètres d'envergure qui vous surplombe. 35 tonnes de douce frayeur !

Au détour d'une ruelle, un attroupement de personnes mitraille de photos une cabine téléphonique... Cette oeuvre de Benedetto Bufalino a de quoi surprendre ! Des poissons nagent tranquillement dans cette aquarium atypique sans se soucier des curieux spectateurs. Nantes et ses surprises !

On se rapproche du fleuve. Au sol des centaines d'éclats de verre composent la liste des bateaux négriers partis de Nantes. Le Mémorial de l'abolition de l'esclavage rappelle le passé esclavagiste de la ville sous une architecture de béton froid. Comme dans une cale de bateau il faut longer les parois et remonter le temps avec des citations évoquant la liberté et l'égalité des hommes. Un mémorial marquant !

Changement radical d'ambiance, le temps de traverser l'un des ponts qui surplombe la Loire, pour atterrir sur l'île de Nantes ! C'est ici que l'on retrouve les ateliers de la compagnie La Machine (les créateurs de l'araignée géante). Une invitation à l'émerveillement et au rêve sorti tout droit "des histoires de Jules Vernes, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes."

La galerie des machines présente le projet pharaonique : "L'arbre aux Hérons". On y retrouve de nombreux prototypes de "machines/animaux" dont la maquette d'un héron de 8 mètres d'envergure (le projet final en fera 16 et sera capable de transporter 20 personnes). La visite est commentée par des intermittents du spectacle, c'est très drôle et ludique !

A l'extérieur de la nef, on peut se promener sur la branche prototype de "L'arbre aux hérons". La sculpture est en construction actuellement. Elle comportera 22 branches similaires, surplombées par deux immenses hérons prestigieux et différents animaux mécanisés un peu partout. C'est un projet grandiose, "L'arbre aux hérons" sera un jardin suspendu en plein coeur de la ville (note à moi même : retourner à Nantes dans quelques années) !

La star de la Compagnie c'est bien sur Le Grand éléphant ! Un gigantesque pachyderme, de 12 mètre de haut, composé de bois et de cuir (une petite anecdote, il a fallu cinq vaches pour créer le cuir de chaque oreille). Il déplace ses 50 tonnes avec délicatesse et silence toute la journée sur l'esplanade. Impossible de le rater. Il peut transporter 50 personnes sur son dos ! Un énorme coup de coeur pour cette grosse bête, forcément !

Le carouselle des Mondes Marins est une autre folie poétique. C'est un immense manège composé de sculptures et de créatures. Un tour de carousselle est compris dans la visite pour les enfants... et les adultes ! Le plus dur est de choisir sa créature !

L'ïle de Nantes ne se résume pas uniquement à ses "Machines".  Il y a de nombreuses choses à y contempler : "Les anneaux" de Daniel Buren (la nuit ils sont illuminés de différentes couleurs), l'arbre à basket pour faire du sport en collectif, La cantine du voyage (et son potager) un restaurant éphémère , l'énorme grue Titan jaune... pour en citer quelques-unes.

En fin de journée, les Nantais peuvent se promèner sur les quais, pique-niquer, ou cuisiner des grillades avec le barbecue public installé près de la Loire. Juste parfait ! Je veux la même chose à Bordeaux !

Lors de mon séjour, j'ai assisté à la parade nocturne des Machines. Le défilé était éclairé par une boule géante en flamme, composée de bois de charbon, une atmosphère magique !

Tous ces kilomètres fatiguent, il est temps d'aller boire un verre ! Direction le 32e étage de la Tour de Bretagne !
Le Nid, est un point de vue remarquable sur l'agglomération Nantaise, mais également un bar. Il est composé d'un immense oiseau blanc, sorti tout droit des dessins de l'artiste Nantais Jean Jullien, à moitié endormi il veille sur la ville. Un lieu familiale avec des prix très accessibles pour se restaurer. A visiter en fin de journée lorsque la lumière inonde les rues de teintes orangées.

Une petite pause, on quitte les pavés pour découvrir un autre bijou de la ville, son Jardin des plantes !
Un lieu magnifique où se mélange la végétation et l'humour ! Bancs géants, et autres sculptures végétales peuplent ses allées. Le Jardin des plantes est labellisé "Jardin Remarquable", il figure parmi les quatre grands jardins botaniques de France... et on comprend rapidement la raison ! A deux pas du centre ville ce poumon vert est absolument à visiter !

Et le centre ville que nous réserve-t-il ? L'incourtable Passage pommeraye !
Inaugurée en 1843, ce passage couvert est constitué de 66 magasins sur trois niveaux autour d'un escalier monumental. Il porte le nom de son inventeur Louis Pommeraye. Ce dernier souhaitait transformer un quartier mal famé en un passage luxueux à l'image de ce que l'on trouve à la capitale.

Impossible de parler du centre ville sans évoquer le château des Ducs de Bretagne. Ses bâtiments datent du XVe au XVIIIe siècle, il fût construit par François II, dernier duc de Bretagne, puis par sa fille Anne de Bretagne, deux fois reine de France (c'était le moment histoire !). Il accueille le musée d'histoire de Nantes. On peut déambuler dans la cour, le jardin des douves, mais aussi le long des remparts. Des oeuvres y sont exposées à l'occasion du Voyages à Nantes. L'oeuvre Pledges de Kalliopi Lemos représente un bateau turc abandonné après le transport de migrants. Il est recouvert d'offrandes.

Un petit tour au Museum d'histoire naturelle en suivant la ligne verte...

... et puis on se perd volontairement dans les rues de la ville pour découvrir la place Royale, le Grand-théâtre... et recroiser une connaissance : Kumo !

Bon, il faut que je trouve un défaut à mon séjour... les avions ! Ils volent très bas pour un centre ville. Cela est surement dû à la proximité de l'aéroport. Je levais régulièrement la tête au son de leurs bruyants passages. Une danse entre les grues portuaires et les grues de chantiers qui poussent aux quatres coins de la ville.

Pour résumer ce séjour Nantais, j'ai été conquis par cette ville. J'ai apprécié la place que la culture y occupe. Un Art accessible et ludique ! Je serai curieux de connaître en détail la politique culturelle de Nantes, quel est son rapport avec les artistes locaux ? L'image qui s'en dégage est très positive.

L'Art pour tous, dans un musée mais également au bout de la rue, là où on ne s'y attend pas forcément. J'ai adoré la poésie de ces oeuvres, et l'originalité de certains lieux publics. Par exemple le terrain de foot ! A deux pas du château, un miroir courbé reflète le terrain avec l'illusion qu'il est rectangulaire... en réalité il est de forme allongée et pas du tout conventionnelle ! Cela n'empêche pas les footballeurs de s'amuser, bien au contraire. Une illusion d'optique qui utilise l'espace public comme terrain de jeux dans tous les sens du terme !

C'est une ville propre, avec une végétation étonnante comme ces tomates qui poussent près d'un croisement. Son miroir d'eau qui fait le bonheur des enfants, et la Loire, toujours présente, qui contourne la ville.

Si vous aimez le graphisme, les beaux papiers, les impressions 3D, la dorure et le façonnage de précision, je vous conseille de faire un tour dans la boutique super créative d'Agent Paper. C'est le dernier coup de coeur que je voulais partager avec vous. C'est un nouveau magasin où l'imagination dépasse les limites de l'imprimerie. Fouillez leur site internet, on en reparle !

Pour conclure, est-ce que je vous conseille de faire "votre propre voyage à Nantes" ?
Si vous avez eu le courage de lire l'intégralité de ce post... vous connaissez déjà la réponse ;) !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anthonyrojo 10147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines