Magazine Poésie

La femme nue, c'est le ciel bleu

Par Vertuchou

La femme nue, c'est le ciel bleu. Nuages et vêtements font obstacle à la contemplation.

La beauté et l'infini veulent être regardés sans voiles. Au fond, c'est la même extase :

l'idée de l'infini se dégage du beau comme l'idée du beau se dégage de l'infini.

La beauté, ce n'est pas autre chose que l'infini contenu dans un contour.

Victor Hugo, Post-scriptum de ma vie

Partager cet article

Repost 0
La femme nue, c'est le ciel bleu
&version;

Vous aimerez aussi :

Et je pleure, et je crie et je ris
Et je pleure, et je crie et je ris
Volontaire bannie comme moi
Volontaire bannie comme moi
Chaque fois qu’elle déplaçait sa tête
Chaque fois qu’elle déplaçait sa tête
Et je pleure, et je crie et je ris
Et je pleure, et je crie et je ris

Emois

« Article précédent

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine