Magazine Insolite

Vision de New York sous acide

Publié le 23 juillet 2016 par Didier Vincent

NYC Flow - Réalisé par Danil Krivorutchko

Scènes de la Grosse Pomme filmées avec un iPhone 6 et redéfinies par ce logiciel.

Visions colorées, comme sous acide, époque Pink Floyd, au ralenti. La ville, à travers ce spectre, devient étrange et familière, baba cool. Les ralentis offrent le décalage onirique en surlignant la plasticité mouvante de ces êtres transfigurés en formes mouvantes comme on croit que les rêves sont. On est là, on voit tout, imbibés d'alcools, enivrés, le cerveau qui fait des vagues. On voudrait que ça dure un temps infini, ne pas se réveiller, rester dans cette douceur qui mélange le proche et le lointain en un foisonnement coloré. Pas de scénario, juste une déambulation narrative sans histoire, une logorrhée visuelle qui laisse couler les flux du temps sans rien retenir, un bateau ivre dans une lente dérive opiacée. La ville, sans cesse recommencée..


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine