Magazine Conso

Othello, le parfum d’une tragédie

Publié le 23 juillet 2016 par Pascal Iakovou @luxsure

Il Profumo, la marque italienne de parfums, vous propose Messieurs, une immersion sensuelle entourée d'arômes enivrants avec sa nouvelle fragrance Othello.

Près de 400 ans après la disparition de William Shakespeare, la tragédie d'Othello trouve aujourd'hui encore toute sa résonance dans cette interprétation olfactive de la passion absolue, entre grandeur et décadence. Le legs du dramaturge demeure une formidable source d'inspiration pour les artistes et créateurs, entre hommages et réinterprétations. Ce mythe qui a traversé les époques sans jamais perdre de sa puissance, s'est trouvé être l'idée originale de Didier Guillon, Directeur artistique du groupe Valmont. Didier Guillon a invité la créatrice et nez d'Il Profumo, Silvana Casoli, à offrir sa propre interprétation de ce premier opus de la trilogie olfactive. Silvana Casoli a ainsi créée une fragrance voluptueuse et expansive, sculptée dans le bois d'Oud, un monument de la parfumerie qu'elle s'est appropriée avec brio. Pour la créatrice, " Le parfum Othello est comme un opéra où se mêlent l'amour et la folie: un jeu de contraste où j'ai pu exprimer toute mon audace. Une fragrance dans laquelle l'amour est poussé dans ce qu'il de plus sublime comme de plus obscur, et l'emporte sur tout, dans la vie comme dans la mort. "

Comme une immersion dans le brouillard de l'âme, cette nouvelle fragrance magnétique dévoile toute sa théâtralité en trois actes. Dès l'ouverture, c'est une explosion de passion qui vient s'emparer des sens, puissante et enivrante. Accompagnée par la fraîcheur des notes de mandarine du Maroc et de citron de Sicile, la passion du Brésil confère à l'élixir une aura et une profondeur singulière. Une entracte puis vient le second acte, enrobé de fraîcheur. Les notes de cœur, fleuries et boisées apportent du corps à la composition. La sauge de Grèce affirme ses saveurs méditerranéennes quand des accents de vétiver et de bouleau à la peau d'argent soufflent des senteurs de sous-bois. Presque comme une réminiscence du personnage pur et innocent de Desdémone, la fleur de lune italienne dévoile toute sa rondeur lactée dans cette composition. Enfin, le glorieux bouquet final tant attendu, exhibe l'opulence orientale qui fait son entrée en majesté. Des notes de patchouli jaillissent soutenues par l'Oud qui apporte toute sa profondeur à la fragrance. Surgissent alors des vapeurs d'encens d'Oman, incarnation de ce brouillard amoureux qui auréole le tout de mystère et d'obscurité. Sur un registre charnel et obsédant, le miel rosé vient exalter une sensualité lascive. Les rideaux se ferment doucement, comme un symbole de l'indestructible lien que représente l'amour, le lierre rampant vient clore Othello sur une note durable et envoûtante.

Othello, le parfum d’une tragédie

Réinterprétée également à travers le prisme de l'art contemporain, cette tragédie intemporelle ne cesse d'être au cœur de la création. Comme un écho esthétique à la création olfactive de Silvana Casoli, Didier Guillon à lui aussi revisité l'oeuvre de Shakespeare dans une sculpture radicale et exclusive. Pour le directeur artistique, si Othello était une couleur ce serait l'ambre, alchimique et envoûtant, la couleur a été choisi comme emblème de ce premier opus Shakespearien. Fidèle au dogme minimaliste, la sculpture Othello s'affiche dans son dépouillement le plus formel pour laisser apparaître l'oeuvre telle qu'elle est. Elle s'exprime ainsi au travers d'un jeu de matériaux bruts et polis, aux volumes géométriques, auxquelles se mêlent des lignes épurées, sur une surface lisse. Contraste avec le baroque et l'opulence de l'Othello de Shakespeare, l'oeuvre de Didier Guillon offre une vision contemporaine, puissance et magistrale, sans artifice. Véritable prouesse technique réalisée en verre de Murano par le Maître Leornado Cimolin, la sculpture sera exposée dans diverses galeries d'Art et sera suivie par deux opus, elles aussi incarnations de l'univers du dramaturge anglais.

Othello, le parfum d’une tragédie
Othello, le parfum d’une tragédie

Le coffret d'Othello, avec son extérieur en bois d'érable satiné et veiné, affiche des lignes pures et lisses. Une fois ouvert, un contraste poignant s'opère: c'est tout le raffinement italien qui s'exprime dans un cuir bordeaux finement matelassé. Un coffret de grooming pour un gentleman sophistiqué qui vient accueillir une précieuse composition olfactive. Ce plaisir d'esthète limité à 50 exemplaires, se collectionne et se laisse admirer dans sa forme la plus pure. Sur comptoir et sur www.ilprofumo.com dès le 5 Septembre 2016, disponible en 50mL (105€), 100mL (149€) et également en Edition Limitée Murano avec l'eau de parfum (2500€), Othello vous invite à participer à sa tragédie pleine de senteurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines