Magazine Environnement

Séminaire de clôture de son projet « Renforcement de la gouvernance environnementale des acteurs de la société civile »

Publié le 24 juillet 2016 par Massolia

L’association appelle à :
– L’arrêt de tous les projets contraires à l’esprit de la protection du littoral
– La suspension de l’exploitation de carrières pouvant causer des nuisances pour la population
L’Espace Solidarité et Coopération de l’Oriental (ESCO) organise à Oujda les 30 et 31 juillet, le séminaire de clôture de son projet « Renforcement de la gouvernance environnementale des acteurs de la société civile » et une conférence de presse. Ce projet s’intéresse spécifiquement à la protection du littoral et aux effets de l’exploitation des carrières sur les populations environnantes. Une formation et des visites de terrain seront organisées au profit des représentants de la société civile et de médias nationaux sur le thème :
« Unissons nous pour une gestion saine et durable du littoral et des carrières au Maroc ».
Ce projet associatif a visé durant une année et demie à soutenir les efforts des acteurs de la société civile nationale et régionale pour la protection de l’environnement. Des formations scientifiques et de plaidoyer ont été animés par des experts et des chercheurs dans ce domaine. Les ONG participantes ont pu améliorer leur maitrise des textes juridiques adoptés récemment, notamment la loi 81-12 sur littoral et la loi 27-13 sur les carrières. Ce projet a bénéficié du soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Maroc et de l’Union européenne (UE).
Trois séminaires de formations et d’échange ont été organisés en avril, juillet et novembre 2015 et un quatrième atelier en mai 2016. Ils ont permis de pointer du doigt les limites de cette réforme juridique, d’élaborer une série de recommandations pour rendre effectif l’application de ces deux textes et exiger du gouvernement la sortie des décrets d’application. Des textes qui se font toujours attendre par les défenseurs de l’environnement au Maroc.
A l’occasion de notre séminaire de clôture et dans le contexte de l’organisation de la 22ème Conférence des
parties (COP22) à Marrakech, il nous a paru nécessaire de rappeler nos trois revendications :
– L’arrêt de tous les projets contraires à l’esprit de la protection du littoral, ouvrant la voie à la
privatisation des plages, notamment à Mohammedia au quartier de la Siesta, à Casablanca, à Saidia
ainsi que dans l’ensemble des régions Nord, Sud et Est du royaume.
– La suspension des projets de carrières pouvant causer des nuisances pour les riverains et activer les
sanctions prévues dans le texte de loi.
– La nécessaire poursuite de la mobilisation de la société civile à l’échelon nationale et notamment
dans la région de l’Oriental sur les problématiques environnementales.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Massolia 4721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte