Magazine Conso

Georges Hobeika – défilé Couture automne/hiver 2016 2017

Publié le 24 juillet 2016 par Pascal Iakovou @luxsure
Bienvenue dans le monde merveilleux du créateur libanais Georges Hobeika, qui présentait sa collection Haute Couture automne hiver 2016 2017 lors de la Fashion Week Haute Couture de Paris.

Avec ce défilé, on monte d'un cran nouveau dans le glamour, le luxe et la féerie des modèles. Georges Hobeika est " la bonne fée " à la baguette magique qui fait de celles qui portent ses robes, de véritables créatures sorties d'un conte de fées fantastiques. On assiste à une succession de silhouettes de sirènes ne sortant pas de l'eau, mais d'un océan de fleurs et de lumière.

Les couleurs pastels dominent pour le fond, bleu, rose, ivoire, une palette poudrée, du gris perle, envahies par des somptueuses broderies florales composées comme de véritables bouquets de fleurs artistiquement élaborés. C'est un festival de tissus luxueux, soie, satin, tulle, mousseline, organza, gazar, et une véritable explosion de broderies et cristaux de Swarovski.

Le créateur affectionne aussi beaucoup le petit noeud parfois rehaussé d'un cristal en son centre, façon années 50. Les bijoux de tête tiennent une place importante dans la composition de la tenue ainsi que les petits sacs tous rebrodés de façon assortie à la robe. Les escarpins n'échappent pas non plus à une touche florale subtile et raffinée avec une bride à fleurs. Certaines robes fourreau sont entièrement recouvertes de fleurs faites de broderies, de rajouts, de perles multicolores, d'autres sont décorées d'une cascade de fleurs sur des tons givrés ivoire ou gris perle, rappelant les glaces d'hiver mais traitées de façon lumineuse, scintillante.

Beaucoup de bustiers en dentelles " nude ", rebrodées de longues tiges fleuries, avec parfois quelques libellules posées ici et là, jouent la transparence. Une série de modèles propose des tenues aux liges plus fluides, plus épurées pour de longues robes à travers des matières soyeuses. On remarque également l'élégance et le raffinement de certains modèles parcourus par une guirlande de petits noeuds, parfois fendues largement sur le devant ou sur le côté.

Puis apparaissent des couleurs pourpres, violet, rouge profond, vert, rebrodées de longues cascades de perles et de cristaux rappelant les paysages givrés de l'hiver. Deux robes de mariées: une courte et une longue, d'inspiration très orientale terminent le show. C'est véritablement un défilé qui nous emmène dans un monde de rêves, un univers féerique entre les glaces scintillantes de l'hiver, une explosion florale et la magie d'un feu d'artifices de couleurs et de lumières.

Visuels Claire Guillon pour Luxsure


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines