Magazine Culture

Critiques Séries : Stranger Things. Saison 1. Episode 8.

Publié le 24 juillet 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

Stranger Things // Saison 1. Episode 8. Chapter Eight : The Upside Down.
SEASON FINALE


Je me joins à Stephen King et John Carpenter qui ont annoncé qu’ils sont fans de Stranger Things et ont envie de voir une saison 2. Il y a en plus de ça de nouvelles perspectives pour une suite donc je suppose qu’il ne faut plus que l’aval de Netflix (ce qui ne devrait pas être compliqué à avoir puisque Netflix n’a jamais annulé aucune série après une saison). Ce dernier épisode parvient à conclure l’histoire de façon assez intelligente, entre mythologie, actions et surprises plus émotionnelles. Je pense notamment au départ de El pour sauver tout le monde. Elle n’a pourtant pas exactement sauvé tout le monde quand on voit le cliffangher mais j’aime beaucoup la façon dont ce personnage a su se faire une place au fil des épisodes. Les monstres de l’Upside Down, les retrouvailles de Will, etc. tout cela a su se faire une vraie place dans ce dernier épisode. L’émotion, le fantastique et la SF s’associent afin de donner quelque chose d’inattendu. J’aime beaucoup le personnage du shérif, qui est plus mystérieux que l’on ne pourrait probablement l’imaginer (mais on va dire que c’est aussi son charme). L’Upside Down est une dimension parallèle que l’on découvre en partie à la fin de cet épisode. C’est un monde terrifiant et sombre qui sera exploré dans une saison suivante ont promis les créateurs de la série.

L’avantage de Stranger Things actuellement c’est d’être toujours aussi bien référencée et de savoir conclure son histoire de façon intelligente. Ce que j’ai trouvé de vraiment intelligent dans Stranger Things c’est le fait que la série a su raconter une histoire complexe avec une mythologie tout aussi complexe en parallèle de toutes ces multiples références à la pop culture du slasher et des films fantastiques des années 80, sans compter les références à Stephen King. Tu m’étonnes que ce dernier veut voir une saison 2 quand la série est plus ou moins une référence venant le coiffer dans le sens du poil. Même sentiment pour John Carpenter. Quoi qu’il en soit, les enfants, les adultes, tout le monde se retrouve plus ou moins dans la même direction dans cet épisode. Stranger Things parvient aussi à faire quelque chose que les frères Duffey n’auraient probablement pas pu faire au cinéma. Ils peuvent prendre leur temps afin d’installer cette fin tout au long des 53 minutes de l’épisode. On ne s’ennuie jamais mais la série prend le temps de placer les personnages au travers de l’intrigue et de nous conduire petit à petit à la fin. La série a su aussi associer le passé d’Hopper et la recherche de Will de façon étonnante. Il n’y avait pas besoin de beaucoup plus et les créateurs l’ont très bien compris.

Pour toute la scène avec les guirlandes de lumière où Jonathan et cie tentent de venir à bout du monstre est l’une des plus belles séquences d’horreur de tout Stranger Things. Il y a du jump score à foison mais aussi une mise en scène en adéquation parfaite avec ce que la série peut réellement raconter de plus. Finalement, j’ai désormais hâte de voir une saison 2 tant la série a réussi cette saison et semble avoir encore énormément d’idées pour la suite.

Note : 10/10. En bref, fin parfaite pour une série étonnante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte