Magazine Conso

Brulée au deuxième degré par une plante , la Berce du Caucase

Par Joël Bruffin @joeltwitt38

La Berce du Caucase cause de nombreuses brûlures tous les ans. La sève de ce végétal produit une toxine phototoxique (qui réagit avec la lumière), ce qui a provoqué de graves brûlures chez une adolescente âgée de 14 ans originaire des Côtes-d’Armor.

Berce du caucase 2

Cette plante ressemble énormément à la carotte sauvage, berce commune qui ne mesure que 2m50 de hauteur. De son nom latin Heracleum mantegazzianum, elle peut atteindre 5 mètres de hauteur tandis que ses feuilles, semblables à celles d’une carotte sauvage, peuvent faire 3 mètres de largeur et sa large tige est caractérisée par des veinules rouge foncé.

Berce du caucase
Comme le rapporte Le Télégramme, la jeune fille débroussaillait un champ en compagnie de son père samedi dernier. « J’enlevais les plantes à la main et en me servant d’un couteau », raconte l’adolescente. « J’ai ressenti que ça me brûlait dimanche matin et le soir c’était infernal ». Brûlée au deuxième degré, elle doit recevoir quotidiennement la visite d’une infirmière pour soigner son bras et ne pourra pas s’exposer au soleil pendant plusieurs mois.
En avril dernier, un habitant du Morbihan avait été brûlé au troisième degré aux mains et aux avant-bras après avoir arraché une berce du Caucase. L’homme avait dû être hospitalisé au service des grands brûlés.

Je vous avais déjà mis en garde dans cet article en 2008.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joël Bruffin 10968 partages Voir son profil
Voir son blog