Magazine Médias

START-UP / LIFESTYLE > Aperothérapie : Liberté, Egalité, Apéro'Box !

Publié le 25 juillet 2016 par Fab @fabrice_gil
Eh ?! Vous ? Oui, vous ! Avant que vous ne leviez votre coude pour boire un verre, je vous propose de découvrir une nouveauté futée : l’Apero'Box par l'Aperothérapie. Qu’est-ce que quoi donc ? Dans une box flanquée d’un ruban patriotique, vins et accompagnements 'cochonesques' vous font de l’œil, pour le meilleur. Certainement, pas pour le pire.

START-UP / LIFESTYLE alt= Aperothérapie : Liberté, Egalité, Apéro'Box !" title="START-UP / LIFESTYLE > Aperothérapie : Liberté, Egalité, Apéro'Box !" /> Aperothérapie : Liberté, Egalité, Apéro'Box !" /> Aperothérapie : Liberté, Egalité, Apéro'Box !" border="0" title="START-UP / LIFESTYLE > Aperothérapie : Liberté, Egalité, Apéro'Box !" />

Ruban tricolore de l’Apréro’Box / Aperothérapie I ©Aperothérapie

Il est des hasards, des rencontres qui permettent d’assister à l’histoire en train de se faire. Fidèles parigots, habitants de France et de Navarre, vous constatez au fil du temps qu’un nouveau type d’activité se développe sur les berges des fleuves et autres canaux, au point qu’il ne paraît pas abusif de voir ici et là l’émergence d’un véritable phénomène de société : l’apéritif ! Bah oui, dès qu’un rayon de soleil s’annonce, dès que la chaleur se fait sentir, on se presse, avec les potes, aux alentours d’un point d’eau, sur un coin de gazon, à la campagne ou en ville, les deux bras lestés de l’attirail sympathique de… l’Aperothérapie !Il s’agit d’une Box pas comme les autres, où bons vins -sélectionnés par Fabien Mahe de la Cave du Moulin vieux- et victuailles se disputent le haut du pavé. "Le projet est né après un apéritif, justement, raconte Valentin Hamon, fondateur de l’Aperothérapie. Vers 1h30 du matin, en compagnie d’une de mes meilleures amies nous avons créé une fan page sur Facebook. Étrangement, le lendemain matin, le nombre de mentions « J’aime » avait dépassé les 100 inscrits. Trois jours plus tard, cinq fois plus de gens nous suivaient. Et puis ce soir-là, je participais à un apéritif avec des amis de l’Ecole de commerce de Rennes. Nous en avons parler. Le lendemain, 1500 personnes environs s’étaient affiliées. En 2014, nous avons donc décidé d’en faire quelque chose, de le professionnaliser. Le but du jeu était d’atteindre les 150 000 inscrits pour lancer l’offre. Le chiffre a été atteint mi-octobre 2015. Quinze jours plus tard, nous lancions officiellement l’Aperothérapie [...] La campagne des fêtes de fin d’année 2015 a remporté un vif succès auprès du public, avec 150 box vendues uniquement via Facebook. L'Aperothérapie souhaite tripler ce résultat pour les particuliers et vendre l'équivalent de 1500 box pour les professionnels".
Urbain, bien dans sa ville, bien dans ses pompesNous le savons, l’apéritif peut-être un exercice périlleux. On ne vous parlera pas ici du simple passage à l’abreuvoir qui réunit, quotidiennement, de grands fauves gueulards autour du zinc. Ceux-là ont l’apéro compulsif comme un mauvais "happy hours", doublé d’embuscades aussi meurtrières et sinistres qu’un bombardement durant la seconde guerre. Laissons donc ces naufragés de la licence IV à leur radeau de mauvais mojitos et bières tièdes et rejoignez plutôt le monde guilleret de l’apéro au long cours, de l’Aperothérapie où il fait bon boire, mais aussi bien manger pour éponger le degré des breuvages soigneusement sélectionnés, notamment un Corbières 2013 Domaine des 2 Anes, cuvé Fontanilles, issu de la Famille Terrier. Pas de culpabilité, le contenu (tout bio) est réjouissant, nourrissant et grisant. La rillette d’oie vous enivre de ses bouffées. Le saucisson, dodu, lustré à souhait une fois tranché, joue les séducteurs.  Il faut dire, que les salaisons Marion, font bien leur travail. "Dans les trois prochaines semaines, nous allons sillonnés les routes bretonnes pour y trouver des produits spécifiques à base de cochon, souligne Valentin Hamon. Les français raffolent du saucisson, des rillettes à l’apéritif. Nous avons remarqué quelques petites structures sympathiques en Bretagne ; Région première productrice en France de cochon. Nous allons goûter les produits et les ramener pour cette fin d’année".
Tout l’art de l’Apéro est de donner à picorer sans pour autant être obligé de jouer les Vatel en cuisine. Ainsi, l’Aperothérapie se prépare dans le calme, avec joliesse. Libre à vous de convoquer tout l’arsenal des biscuits salés, fromagés, des noix de cajou, amandes, cacahuètes et autres graines et chips en tout genre calaminés, fumés au pot d’échappement de la voiture du voisin. Dans ce cas, vous assoifferez vos potes comme un troupeau de génisses en plein soleil, et votre apéro sera aussi convenu qu’un cinq à sept aux abords du periph’ parisien. Alors qu’avec quelques préliminaires sans chichi, on peut faire chanter le rouge, le sauciflard et régaler les palais en goguette. A la recherche d’un local plein pied dans le 13ème arrdt de Paris (50/70m2), Valentin Hamon cherche également 10 000€ pour boucler son budget. L'Aperothérapie sera présent au Salon des Comités d'Entreprises qui se tiendra du 20 au 22 septembre 2016 à la Porte de versailles. A noter que le site marchand sera disponible au public à partir du 20 octobre prochain, mis en oeuvre par Alexandre Berrebi de Business Agile. FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines