Magazine Auto/moto

Tesla Roadster 2017

Publié le 25 juillet 2016 par Critiqueauto
Tesla Roadster 2017

Les premières ébauches

Bien que l’entreprise américaine soit aujourd’hui reconnue mondialement pour sa berline Model S, Tesla doit d’abord et avant tout son succès à la Roadster, une voiture sportive 100% électrique dont la structure était basée sur celle d’une Lotus Elise. C’était au tout début et Elon Musk, le PDG et fondateur de la marque n’avait pas encore toutes les connaissances et les ressources nécessaires pour concevoir lui-même la voiture à ne partir de rien. Or, la Tesla Roadster a permis à l’entreprise de se faire connaître grâce à ses performances exceptionnelles. Néanmoins, c’est la Tesla Model S qui a parmi au constructeur américain d’être aujourd’hui l’une des marques les plus en vogue dans le monde.

Tesla est si populaire que lorsque le constructeur américain a annoncé que son Model 3 (une voiture plus abordable) ferait son entrée sur le marché. Il ne s’est fallu que de quelques heures pour que plusieurs dizaines de milliers de commandes soient enregistrées. D’ailleurs, nombreux sont les propriétaires de Model S qui ont commandé 2 Model 3. Autrement dit, ceux et celles qui se passionnent pour Tesla sont véritablement en amour avec leur voiture. Et c’est sur cet amour que le constructeur américain compte pour la commercialisation d’un nouveau modèle, la Roadster.

Encore sur les planches à dessin

C’est à la firme italienne de design automobile Omniauto qu’Elon Musk a confié la tâche de concevoir une nouvelle Roadster à l’image de ses voitures modernes, mais tout de même assez différentes pour que les propriétaires de Model S, Model X et Model 3 veuillent aussi la commander.

Vu les premières images dévoilées par Omniauto, on comprend assez vite que la Roadster est une voiture sérieuse. Selon le designer italien, elle sera certes plus grosse que l’ancienne Tesla Roadster, mais elle sera nettement plus rapide. En fait, elle devrait réussir à boucler le 0-100 en 2.5 secondes selon les dires d’Omniauto. Néanmoins, il ne nous sera pas possible d’en faire la preuve avant quelques années encore puisque le constructeur américain annonce l’arrivée sur le marché de sa nouvelle Roadster pour 2019 seulement. Il faudra donc prendre votre mal en patience si cette voiture vous intéresse.

Selon Omniauto, la nouvelle Tesla Roadster s’inspire grandement de la Model 3 sur le plan esthétique. Néanmoins, le designer italien tient à nous rappeler que les photos qu’il nous montre ne sont pour l’instant que le fruit d’un concept dont la finition pourrait être totalement différente. Donc oui, au final, il y aura bel et bien une Roadster en 2019, mais rien ne garantit qu’elle ressemblera à ce que nous propose Omniauto pour l’instant

après le grand public, Tesls s’attaque au marché commercial

Si monsieur-madame tout le monde représente une partie importante des revenues des grands constructeurs automobiles, ces derniers font autant de profits avec les entreprises et les véhicules de flottes. Certes, il y aura des Model S et des Model X dans les compagnies de taxis, mais Elon Musk vise un marché plus important, soit celui des camions poids lourds et peut-être même celui des autobus urbains. Et ce n’est pas tout puisque le constructeur américain travaille également sur le développement d’une camionnette et d’un nouveau VUS compact. D’ici quelques années, Tesla devrait offrir une gamme aussi vaste et variée que celle des autres constructeurs au rythme où vont les choses.

Une flotte de partage

Si vous êtes propriétaire d’une voiture de la marque Tesla et que vous ne connaissez pas ce système, je vous suggère fortement de vous informer sur le sujet. En résumé, Elon Musk a développé une plate-forme qui permet aux propriétaires de Tesla de louer leur voiture lorsqu’ils ne l’utilisent pas, qui est tout de même assez brillante lorsqu’on y repense. Ainsi, ça vous aide à couvrir une partie de frais d’achat relié à votre voiture. Ce système d’autopartage permet à plusieurs personnes d’utiliser la même voiture et de payer uniquement à l’utilisation. Néanmoins, l’efficacité certaine de ce concept, Elon Muck ne croit pas que cette flotte de partage peut remplacer les autobus. En fait, le PDG de l’entreprise croit plutôt que ce système permettra de réduire le nombre d’automobiles par habitant. Et pour ceux et celles qui prenait déjà l’autobus, eh bien, l’entrepreneur souhaite que vous continuiez de la prendre et c’est pour cette raison que Tesla se penchera prochainement sur le développement de nouveaux autobus urbains 100% électrique.

Des voitures encore plus abordables?

Malheureusement, la Tesla Model 3, dont le prix de vente se situe autour de 35 000$ US sera la voiture la moins dispendieuse de la marque, du moins, sauf si Elon Musk décide un jour du contraire. Néanmoins, le constructeur américain croit que pour l’instant, il est préférable d’offrir un minimum d’équipement et de technologie, ce qu’on retrouve dans la Model 3, mais qui ne serait tout simplement pas rentable pour la compagnie dans une plus petite voiture. En fait, Tesla souhaite développer des véhicules entre 35 000$ et 100 000$, là où se trouvent actuellement les Model S, Model X et Model 3 puisqu’il s’agit là de la plus grande part de marché potentiel pour ce genre de voiture.

Le transport sans la conduite

Tesla a investi d’importantes sommes sur le développement d’un système d’autopilote qui n’est d’ailleurs pas encore à 100% selon Elon Musk. Ce système vous permet de vaguer à d’autres occupations et de rendre votre temps plus efficace en vous déplaçant du point A au point B. Néanmoins, il existe une race de conducteur qui ne conduisent pas uniquement pour se déplacer, ils conduisent pour conduire, pour le plaisir et pour l’expérience générale de prendre le volant. Et je crois qu’il est important de mentionner que c’est tout aussi important pour le constructeur américain puisque Tesla met aussi beaucoup d’emphase sur la sportivité de ses véhicules. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le constructeur américain a décidé de ramener sur le marché la Roadster dont les performances risque d’être exceptionnelles si on de fit à ce que peut livrer une simple Model S qui se veut d’abord et avant tout une berline de grand luxe. Alors, imaginez seulement ce que Tesla sera capable de faire avec une voiture dont la seule vocation est d’être sportive.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines