Magazine Finances

Faire ses heures ou atteindre des résultats ?

Publié le 26 juillet 2016 par Questions Capitales

Le nombre d’heures prestées, ou les résultats atteints : qu’est-ce qui compte le plus pour vous, en tant qu’employeur ? Près de la moitié (46%) des salariés déclarent que, dans l’entreprise où ils travaillent, le moment où le travail est effectué et le volume du travail comptent plus que le résultat obtenu. 


Dans 28% des entreprises, l’employeur permet un travail qui vise le résultat. Les employés ont alors la liberté et la responsabilité de faire ce qui est nécessaire. Le nombre d’heures prestées et le moment où le travail est réalisé, sont moins importants.

Travailler en fonction du résultat
On plaide de plus en plus pour un lieu de travail flexible. Cette façon de travailler entraîne une nouvelle forme d’horaires flexibles. Ce qui compte, ce n’est plus où et quand le travail est fait, c’est qu’il soit fait ! Les employés décident eux-mêmes quand ils travaillent et ils ont ainsi un meilleur contrôle de leur agenda. Ils sont évalués sur base des résultats obtenus.

L’accent n’est plus mis sur le décompte des heures
La nouvelle façon de travailler est axée sur un engagement de résultat, et non plus sur un nombre d’heures prestées. Le salarié conclut un engagement avec son employeur. Vous atteignez un résultat, des objectifs, vous réalisez un projet, vous amenez des clients, … Où et quand vous le faites, vous en décidez vous-même. Vous travaillez cette semaine quatre jours très fort, et la semaine prochaine, vous vous arrêtez à temps parce que vous êtes divorcé et que vous avez la garde des enfants ? Voilà vers où cette nouvelle façon de travailler s’oriente.

Une vision de l’être humain
Que vous laissiez votre employé libre ou que vous le contrôliez, cela dépend de la vision que vous avez de l’être humain. Vous partez du principe que l’homme est par définition paresseux et qu’il ne se montrera que pour l’argent ? Ou vous croyez qu’il veut prendre des responsabilités et qu’il n’est pas seulement motivé par l’appât du gain ? La façon dont les salariés se comportent dépend donc aussi de l’attitude adoptée par les employeurs. Laisser une autonomie aux gens et leur permettre de faire leurs propres choix, cela conduit à une plus grande joie au travail, à une meilleure collaboration et à une plus grande productivité.

Les entreprises sont-elles prêtes pour cela ?
Pour introduire le travail axé sur le résultat, il est important que l’employeur et l’employé soient prêts. Les dirigeants et les salariés doivent pour cela faire preuve d’une certaine maturité, construire une bonne entente et prendre des engagements mutuels. Alors, il sera possible de laisser la pointeuse s’assoupir.


En savoir plus sur Delta Lloyd Life Les Belges enquête de santé.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Questions Capitales 330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine