Magazine Humanitaire

Link NCA - Choam Ksant District, Preah Vihear Province, Cambodia 2016

Publié le 26 juillet 2016 par Cmasson

This Link NCA was conducted between December 2015-March 2016 in Choam Ksant district, situated in the North-East Province of Preah Vihear, which borders Thailand and Laos. The region has a history of immigration, relocation and conflict with Thailand. Choam Ksant district was chosen because of the low presence of NGO’s and poor nutrition indicators in the region. According to the most recent DHS (Demographic Health Survey), the prevalence of stunting was as high as 44.3% and the MAM rate was among the highest for all provinces at 13.8%. Results showed that major risk factors for under-nutrition were open defecation and unhygienic environment and high prevalence of illness in children under 5-years. “Poor care practices” was also rated as an important contributing risk factor as it impacts other risk factors such as: poor hygiene practices, poor drinking water treatment, feeding practices, and prevention and treatment of illness. Poor care practices were perceived by communities as resulting from time constraints due to high maternal workloads. Poor maternal wellness and gender issues were also identified as important contributing factors.  For more information: www.linknca.org / linknca@actioncontrelafaim.org

Cette étude Link NCA a été réalisée entre décembre 2015 et mars 2016, dans le district de Choam Ksant dans la Province de Choam Ksant, au Cambodge. La région a une histoire d’immigration et de conflit avec son voisin la Thaïlande.  Le district de Choam Ksant a été choisi pour ses mauvais indicateurs de sous-nutrition et la baisse activité des ONG’s dans la région. Selon le plus récent DHS (Demographic Health Survey), la prévalence de la malnutrition chronique était très élevée, à 44,3%, alors que le taux de la malnutrition aiguë modérée a atteint 13.8%. Les résultats de la Link NCA ont montré que les deux facteurs de risques majeurs étaient la défécation en plein air/l’environnement malsain et la haute prévalence des maladies infantiles (moins que 5 ans). Les mauvaises pratiques de soin ont été identifiées en tant qu’un facteur de risque important vu qu’elles impactent un grand nombre d’autres facteurs de risque : mauvais traitement d’eau, pratiques d’alimentation des jeunes enfants et prévention et traitement des maladies. Selon les communautés locales mauvaises pratiques de soin sont liées à la surcharge du travail des femmes, lors que le bien être de la femme et le statut de la femme ont aussi été liés.

This Link NCA was conducted between December 2015-March 2016 in Choam Ksant district, situated in the North-East Province of Preah Vihear, which borders Thailand and Laos. The region has a history of immigration, relocation and conflict with Thailand. Choam Ksant district was chosen because of the low presence of NGO’s and poor nutrition indicators in the region. According to the most recent DHS (Demographic Health Survey), the prevalence of stunting was as high as 44.3% and the MAM rate was among the highest for all provinces at 13.8%. Results showed that major risk factors for under-nutrition were open defecation and unhygienic environment and high prevalence of illness in children under 5-years. “Poor care practices” was also rated as an important contributing risk factor as it impacts other risk factors such as: poor hygiene practices, poor drinking water treatment, feeding practices, and prevention and treatment of illness. Poor care practices were perceived by communities as resulting from time constraints due to high maternal workloads. Poor maternal wellness and gender issues were also identified as important contributing factors.  For more information: www.linknca.org / linknca@actioncontrelafaim.org

Cette étude Link NCA a été réalisée entre décembre 2015 et mars 2016, dans le district de Choam Ksant dans la Province de Choam Ksant, au Cambodge. La région a une histoire d’immigration et de conflit avec son voisin la Thaïlande.  Le district de Choam Ksant a été choisi pour ses mauvais indicateurs de sous-nutrition et la baisse activité des ONG’s dans la région. Selon le plus récent DHS (Demographic Health Survey), la prévalence de la malnutrition chronique était très élevée, à 44,3%, alors que le taux de la malnutrition aiguë modérée a atteint 13.8%. Les résultats de la Link NCA ont montré que les deux facteurs de risques majeurs étaient la défécation en plein air/l’environnement malsain et la haute prévalence des maladies infantiles (moins que 5 ans). Les mauvaises pratiques de soin ont été identifiées en tant qu’un facteur de risque important vu qu’elles impactent un grand nombre d’autres facteurs de risque : mauvais traitement d’eau, pratiques d’alimentation des jeunes enfants et prévention et traitement des maladies. Selon les communautés locales mauvaises pratiques de soin sont liées à la surcharge du travail des femmes, lors que le bien être de la femme et le statut de la femme ont aussi été liés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmasson 71342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte