Magazine Auto/moto

Dodge Viper 2017

Publié le 04 août 2016 par Critiqueauto
Dodge Viper 2017

Fin de production et éditions spéciales

Et voilà, le groupe FCA vient d’annoncer que s’en est fini de la Viper et que la dernière année de production sera 2017. Néanmoins, histoire de ne pas laisser tomber les adeptes du modèle, Chrysler a décidé d’offrir tout un lot d’éditions spéciales pour marquer la fin de l’actuelle Viper qui, on l’espère, ne sera pas la dernière. Les collectionneurs auront ainsi le choix entre 5 versions différentes de la Viper pour 2017 qui fêtera du même coup ses 25 ans d’existence sur le marché.

Au moment de son arrivée du le marché, la Dodge Viper était la voiture la plus extrême n’ayant jamais foulé le bitume avec son V10 de 8.0 litres développant 400 chevaux. Elle était impressionnante. Il faut dire que la voiture a bénéficié des meilleurs éléments du marché de l’automobile de l’époque puisque son moteur a été développé avec l’aide de Lamborghini et que son style a largement été influencé par la légende de l’automobile Carroll Shelby lui même. Bref, la voiture avait tout ce qu’il fallait pour réussir. Aujourd’hui, 2 générations plus tard, la Viper n’est plus aussi populaire qu’elle le fût autrefois. C’est pourquoi FCA a décidé qu’il valait mieux pour la voiture de quitter le marché en 2017, pour célébrer son 25e anniversaire et du même coup, proposer 5 ultimes éditions spéciales pour les collectionneurs.

Dealer-edition (1)

Dealer Edition ACR

Tomball Dodge et Roanoke Dodge sont les deux concessionnaires qui ont vendu le plus de Viper depuis qu’elle a été créée et c’est dans l’objectif de remercier ses deux concessionnaires que le constructeur américain a décidé de créer la Viper Dealer Edition ACR dont la production sera limitée à 33 exemplaires et la vente sera exclusive à ses deux concessionnaires. La voiture sera peinte en blanche et ornée d’une bande décorative bleue.

Voodoo-II-Test

Voodoo 2 Edition ACR

Tout comme c’était le cas en 2010, la Viper Voodoo 2 Edition ACR 2017 sera peinte en noir avec des bandes grises et de nombreux éléments seront rouges dans la voiture. Encore une fois, le nombre de voitures fabriqué sera assez limité. On parle de seulement 31 unités pour la Voodoo 2 Edition ACR.

GTS-R-Test

GTS-R

Le R, c’est pour Racing et c’est exactement le thème que reprend cette Viper qui sera produite à quelque 100 exemplaires. La Viper GTS-R sera peinte en blanc avec des bandes bleues. Bien sûr elle sera équipée d’un impressionnant kit Aero et d’immenses freins en céramique-carbone.

ACR-128-test

Viper 1:28

1:28, c’est le temps qu’a effectué la nouvelle Viper sur le circuit Laguna Seca en Californie. C’est très rapide pour ce circuit très technique. C’est pourquoi le constructeur américain a décidé d’inclure dans ses éditions spéciales une version 1:28 qui sera peinte en noir avec des bandes rouges. Cette dernière sera produite à 28 exemplaires seulement.

snakeskin

Snakeskin Edition GTC

De toutes les Viper jamais produites, la Viper Snakeskin est probablement celle qui représente le mieux le modèle. Snakeskin (peau de serpent), c’est la couleur. Cette Viper arbore une peinture vert pâle. C’est l’édition spéciale qui sera la plus rare puisque seulement 25 unités seront produites.

Un hommage bien mérité

Au cours de son existence, la Viper aura été produite à plus de 30 000 unités. Son V10 a passé de 8.0 litres à 8.4 litres et sa puissance a évolué de 400 à 645 chevaux. La voiture a marqué l’histoire autant sur la piste que sur la route. Néanmoins, comme toute bonne chose a une fin, la Viper devait, elle aussi, un jour tirer sa révérence. Plusieurs croient que l’échec de la Viper est dû à Ferrari, mais il y a en fait plusieurs raisons qui expliquent le déclin de popularité de la voiture.

Merci Ferrari!

Il faut comprendre que la nouvelle Viper est arrivée sur le marché alors que Chrysler était totalement sous le contrôle de Fiat et ainsi, de Ferrari. Et à l’époque, il était hors de question qu’une brute américaine soit plus extrême, plus puissante et surtout, plus rapide qu’une grande sportive italienne raffiné. La Ferrari F12 a beaucoup été comparée à la Viper et c’est pourquoi cette dernière ne s’est contentée que de 645 chevaux dans sa dernière livrée. Oui, je sais, c’est beaucoup 645 chevaux, mais la Viper possède tellement d’aides à la conduite que même votre grand-mère pourrait mettre la pédale au fond sans même craindre la voiture et c’est tout là le problème. Pour être comparable à la première Viper mise sur le marché en 1992, la nouvelle Viper aurait dû afficher une puissance de plus de 900 chevaux pour être réellement intéressante aux yeux des consommateurs.

Néanmoins, Fiat et Ferrari ne sont pas les seuls responsables du déclin de popularité de la Viper puisque la voiture s’est fait surclasser par les propres membres de sa famille. Eh oui, je parle bien des Charger et Challenger Hellcat dont le V8 suralimenté de 6.2 litres affiche une puissance de 707 chevaux. À un certain moment depuis l’arrivée de la nouvelle Viper en 2013, Dodge a même du cesser la production puisque les concessionnaires avaient du mal a liquider leur Viper en inventaire. Bref, malgré une formule similaire à celle de l’ancienne Viper, c’est-à-dire une silhouette racée, un gargantuesque moteur V10 de plus de 645 chevaux et un prix plus que compétitif, la nouvelle Viper n’a pas suscité autant d’engouement qu’elle aurait du le faire chez les adeptes du modèle. C’est pourquoi la production sera mise à terme en 2017 pour l’actuelle Viper. FCA n’a pas fait mention d’une prochaine Viper, mais comme rien n’est impossible, peut-être que le constructeur américain nous reviendra avec une Viper encore plus extrême et assez effrayante pour plaire à sa clientèle d’ici quelques années on l’espère.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines