Magazine Humeur

Tir au bleu !

Publié le 05 août 2016 par Delanopolis
Christiane Chavane est de retour de vacances. Veinarde ! Tir au bleu ! Me voici de retour de vacances. 15 jours sans internet ou presque, quel repos !

J’étais dans les eaux catalanes, il faisait beau, chaud et il y avait du vent… J’ai dû revenir une journée en France pour raccompagner un invité : il voulait louer une voiture et la rendre à Marseille. Cela m’a donné l’occasion de réfléchir aux raisons du Brexit : l’UE a été créée pour favoriser les échanges de biens et de services et la circulation des ressortissants européens. Or depuis un certain nombre d’années, nous assistons plutôt à la prolifération de diktats et de complications.

Si les « migrants » non européens profitent de l’absence de frontières pour circuler où ils veulent, avec tous les dangers que cela représente, les citoyens européens continuent de trouver sur leur chemin un certain nombre d’entraves : impossibilité de s’assurer dans son pays pour un bien ou un service dans un pays étranger ; impossibilité de louer un véhicule en Espagne et de le rendre en France même chez un loueur international ; les cartes (payantes) de réduction SNCF ne fonctionnent plus dès qu’on passe la frontière, de sorte que si l’on veut les utiliser pour un Paris-Barcelone, il faut prendre un billet jusqu’à Perpignan, puis un autre plein tarif de Perpignan à Barcelone. Sinon c’est plein tarif tout le long. Ne parlons pas de la TVA intracommunautaire pour les entreprises, c’est une telle usine à gaz qu’il faut parfois recourir à un expert fiscaliste pour savoir s’il faut la facturer ou pas.

Pire : les cartes bancaires à débit immédiat dites « cartes électron », émises par certaines banques françaises, ne fonctionnent pas hors de France. Les banques concernées le savent mais continuent de les émettre et ne proposent aucune autre solution pour l’étranger, sauf les cartes de crédit beaucoup plus chères.

En revanche l’UE s’occupe de la taille des lunettes de toilettes et de l’épaisseur des fonds de chaudrons.

Bref, je comprends les Britanniques !


ALLAH LIT

J’arrive bronzée, et il pleut. La sordide actualité française m’a rattrapée : un 14 juillet sanglant à Nice parce que les autorités sont incapables d’empêcher un camion de pénétrer dans une rue piétonne, en plein état d’urgence, et la police incapable de l’arrêter : il a fallu qu’un motard de passage risque sa vie pour grimper sur le véhicule pour que ces messieurs puissent abattre le forcené.

Evidemment encore un fou d’Allah adepte de la religion de mort !
Le lendemain un prêtre égorgé par un autre fou d’Allah en pleine messe et toute la France est en émoi, mais là encore on découvre que cet assassin était fiché S et laissé en toute liberté dans la nature alors qu’il avait projeté un départ en Syrie. Il est tellement logique de mettre en prison un quidam qui va déposer des lardons dans la boîte aux lettres d’une mosquée et de laisser en liberté des assassins potentiels, qui ont déjà un casier long comme un jour sans pain !

Et le pape de rajouter que les mots aussi peuvent tuer ! De dire que le terrorisme est le dernier argument quand on ne peut se faire entendre ! De faire un parallèle saisissant entre le fondamentalisme chrétien et le salafisme, comme si les fondamentalistes chrétiens avaient l’habitude de tuer des non chrétiens ! De parler de violence catholique pour relativiser la violence islamique, alors que, si dans le passé il y a bien eu des guerres de religions entre catholiques et cathares puis huguenots, c’était surtout des jeux de pouvoir politique, et ça fait quelques siècles que ça n’existe plus. Il n’est pas écrit dans le catéchisme catholique qu’il faille tuer les infidèles, mais c’est écrit en toutes lettres dans le Coran. Ce pape est-il un converti ? Ou bien, avec tout le respect que je dois à sa fonction, souffre-t-il d’un Alzheimer galopant ? En tous cas, ses paroles sont indignes.

Mais il est difficile d’être plus indignes que Valls et Cazeneuve se fendant la poire pendant l’hommage au père Hamel.

Quoique, si, on peut faire pire : une foldingue de EELV n’a rien trouvé de mieux que de déclarer que c’était bien fait d’avoir égorgé un prêtre, parce que c’était forcément un pédophile. Alors là on touche vraiment le fond : il y a des prêtres pédophiles comme il y a des enseignants et des animateurs pédophiles, dire que tous le sont relève de la diffamation, et la diffamation est punie par la loi. Il semble que la loi ne concerne pas les adeptes de l’écologisme punitif. Mais surtout, dire que « c’est bien fait » revient à approuver un assassin et faire l’apologie du crime. Il me semble que c’est beaucoup plus grave que le dépôt de lardons dans une boîte aux lettres.

Cette idiote oublie aussi une chose : parmi les leaders de son parti brun-vert se trouvait un certain Cohn-Bendit, qui n’a pas hésité à se vanter de ses penchants pour les petits garçons dans un livre qu’il a publié.

Nous en sommes toujours à l’œcuménisme bienveillant à sens unique. Au royaume des bisounours, on répond à la violence par des fleurs : on invite les musulmans à assister à la messe et en échange ils invitent les catholiques à la Mosquée. Les musulmans de St Etienne du Rouvray refusent d’inhumer l’assassin et tout le monde croit que c’est parce qu’ils sont indignés : je crois surtout qu’ils ont peur de représailles, et notamment que des gens pas très tolérants saccagent leur cimetière. On peut le comprendre, mais il ne faudrait pas se faire d’illusions sur leurs motivations. Cela dit une ordure pareille ça ne s’inhume pas, ça se jette avec les déchets ménagers.

Mais l’œcuménisme républicain n’est pas à l’ordre du jour, puisque pas moins de 12 cars de CRS ont évacué par la force un curé et 30 fidèles alors qu’ils étaient en pleine messe… Ah ben oui, ils squattaient Sainte Rita depuis un an, parce que l’église, que l’association propriétaire a dû vendre en 2012 pour une dette de 45.000 euros, doit être rasée pour faire un parking pour l’Unesco – cet organisme qui « sauvegarde le patrimoine de l’humanité ».

Que voulez-vous, la mairie de Paris a l’obligation d’entretenir les monuments historiques dont les églises parisiennes font partie mais n’a pas pu avancer les 45.000 euros. La bande à Hidalgo a des sous pour financer les mosquées déguisées en centres culturels et les mouvements comme le Dal qui organisent des squatts – mais des squatts de gauche donc pardonnables – mais pas pour financer l’entretien des églises, malgré la loi de 1905 qui cherchait tout de même, malgré la haine anti-catholique qui la motivait, à conserver le patrimoine culturel de notre pays. Faire ça le lendemain de l’enterrement du père Hamel, ça manque un peu de finesse. Le faire avec une telle violence (prêtre jeté et traîné par terre, enfants de chœur arrêtés comme des criminels), alors qu’on s’en abstient avec les pires crapules, c’est inqualifiable. Notre police se comporte en voyoucratie gestapiste.

Au demeurant, le prêtre et ses paroissiens avaient déposé des recours et les recours juridiques n’étaient pas encore épuisés, alors pourquoi tant de précipitation, sauf pure malveillance anti-catholique dont on commence à avoir l’habitude ?

Il est vrai que notre classe politique a déjà choisi de se convertir à l’islam. La preuve : gauche, droite et centre veulent que l’état taxe le hallal pour financer les mosquées. Sans doute ignorent-ils que la taxe hallal est déjà payée par les musulmans lors de l’achat puisqu’elle est reversée directement aux imams lors de l’abattage rituel. Hélas quand on met du hallal dans une cantine scolaire, la communauté musulmane excluant la cohabitation avec du non-hallal, tous les enfants en bouffent, et tous les parents qui paient la cantine paient la taxe. La cantine étant d’ailleurs subventionnée, on peut même dire que tous les résidents de la commune la payent. Or cette taxe finance davantage le Hamas que les lieux de culte ! Vouloir rajouter une taxe d’état revient à faire de l’islam une religion d’état. Les auteurs de la loi de 1905 doivent se retourner dans leur tombe.


LA STRATEGIE DES BOUFFONS

Quelques esprits voudraient que la presse cesse de nommer les disciples criminels d’Allah. D’autres disent que les Français doivent savoir à qui ils ont affaire. Oui, il faut savoir que nous avons affaire à des terroristes islamistes qui cherchent à imposer leurs règles chez nous par la violence, mais j’ai déjà dit et je répète qu’il est stupide et dangereux de passer en boucle leur photo dans les journaux et de s’étendre à n’en plus finir sur leur CV, leurs relations de voisinage, leurs parents… Parce que c’est ce qu’ils attendent : passer pour des vedettes, des héros aux yeux de leurs coreligionnaires, et en plus ça nous saoule. De même que nous n’avons pas à relayer les revendications, vraies ou fausses, de l’état islamique.

Enfin, l’état fait ce qu’il faut pour nous protéger : ils ont mis en place un numéro vert. Nous voilà sauvés. D’ailleurs les touristes ne s’y trompent pas, ils commencent à bouder la France. Les professionnels se plaignent. Il y a encore des Chinois à Paris, mais ils se font attaquer par cars entiers dès leur arrivée à Roissy. Là ce n’est pas une histoire de religion, c’est le retour au far-west et aux attaques de diligence. A part ça, tout va bien.

Et puis au milieu de cette actualité déprimante on apprend que le chômage continue inexorablement de monter. Evidemment si même le tourisme est en berne en juillet-août, où il est coutumier d’avoir une explosion des boulots saisonniers… Mais ce n’est pas grave, ça va mieux !

TETES DE TURCS

Un coup d’état mal ficelé et arrivé au plus mauvais moment échoue en Turquie. Pourquoi ces militaires d’opérette n’ont-ils pas attendu l’élection américaine ? Contrairement à Obama, si Trump était élu, il y a de grandes chances qu’il n’aille pas donner un coup de main à Herr Dogan pour se maintenir au pouvoir. Encore faut-il qu’il soit élu parce que si c’est Hillary, la cocue hystérique, non seulement l’islamisme fanatique va s’amplifier mais nous risquons d’être les victimes d’une guerre américano-russe sur le territoire européen : elle en rêve ! Il y a des chômeurs à caser aux USA, des marchands d’armes à servir, un état surendetté et des banquiers qui attendent un plan Marchal pour se refaire une santé au moment de la reconstruction occupation.
Toujours est-il que ce pseudo coup d’état me laisse perplexe. Il a des arrière-goûts d’incendie du Reichstag. Visiblement Erdogan en profite largement pour régler ses comptes avec tous ceux qui pourraient s’opposer à lui.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines