Magazine Culture

CINEMA : Comme des bêtes cartonne, Insaisissables 2 trébuche

Publié le 05 août 2016 par Misteremma @misteremma

Le second volet de Now you see me ( Insaisissables 2) n'est pas parvenu à se hisser à la première place du podium du box office français des sorties cinéma de la semaine du 27 juillet 2016. Il a du laisser la place au délirant film d'animation The Secret Life of Pets ( Comme des bêtes).

Comme des bêtes de Yarrow Cheney et Chris Renaud raconte la vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l'école.

Insaisissables 2 vous emporte, quant à lui, dans le monde de la magie grâce au retour des 4 Cavaliers sur le devant de la scène. Dans ce second volet, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d'un magnat de la technologie à la tête d'une vaste organisation criminelle.
Ils ignorent que cet homme d'affaires, Walter Marbry, a une longueur d'avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l'un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu. Le résultat est moins intéressant que le précédent. Personnellement, je l'ai trouvé divertissant mais trop complexe.

  1. Comme des bêtes : 1 093 363 entrées (nouveauté)
  2. Now you see me 2 : 910 322 entrées (nouveauté)
  3. L'âge de glace : les lois de l'Univers : 466 494 entrées (3ème semaine - 2 463 604 cumulées)
  4. Independence Day : Resurgence : 323 950 entrées (2ème semaine - 990 282 cumulées)
  5. Camping 3 : 219 744 entrées (5ème semaine - 2 921 227 cumulées)

Franck Dubosc résiste donc sur le podium en 5ème position avec près de 220 mille nouvelles entrées et un cumul qui frôle des 3 millions d'entrées. Déception par contre pour Le Bon Gros Géant de Spielberg qui perd plus de 50% de son audience en 2ème semaine (198 806 entrées). Même constat pour La Purge. American Nightmare 3 : Elections n'a fait frémir que 174 633 spectateurs pour sa deuxième semaine d'exploitition en France.

Florence Foster Jenkins sortait cette semaine en Belgique et en était à sa 3ème semaine d'exploitation et déjà en bout de course. L'excellent duo Meryl Streep - Hugh Grant raconte l'histoire vraie de cette héritière new-yorkaise et célèbre mondaine qui n'a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d'opéra. Si elle était convaincue d'avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible. Son mari et imprésario, St Clair Bayfield (Hugh Grant), comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence (Meryl Streep) n'apprenne pas la vérité. Le film est drôle et en même temps malsain mais il vous apprendra une leçon de vie : il ne faut jamais renoncer à ses rêves... mais il faut parfois se remettre en question aussi !



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte