Magazine Conso

Ulysse Nardin Classico Schooner America

Publié le 06 août 2016 par Pascal Iakovou @luxsure
La nouvelle Classico America d'Ulysse Nardin rend hommage au voilier qui a donné son nom à la Coupe de l'America.

En août 1851, les membres du New York Yacht Club (NYYC) menèrent la goélette America à la victoire dans la 100 Pound Cup, ou Coupe de Cent Guinées, organisée en Angleterre par le Royal Yacht Squadron. Après ce triomphe, la course prit le nom de " America's Cup ", ou Coupe de l'America, en l'honneur du voilier victorieux. C'est la plus ancienne compétition sportive internationale, mais aussi la plus prestigieuse épreuve de voile de tous les temps, apogée de la carrière de tout navigateur. Mais la Coupe de l'America est bien plus qu'une course : c'est le symbole de l'innovation dans la conception de voiliers.

Ulysse Nardin Classico Schooner America
Ulysse Nardin Classico Schooner America

Avec sa construction ingénieuse et révolutionnaire, l' America originelle a été le moteur d'un moment historique dans le monde de la voile. Pour lui rendre hommage, et en tant que partenaire officiel du Team Artemis Racing dans la 35 e Coupe de l'America, Ulysse Nardin présente la Classico America. Cette édition limitée de 30 pièces en or blanc et or rouge 18 carats, en émail cloisonné est une montre faite pour les victoires.

Au centre du cadran de 40 mm de diamètre, l' America est représentée dans toute sa splendeur sur un océan qui semble frémir à l'approche de la coque tranchante de la goélette rayant sa surface. En fond, même le décor dramatique de l'Île de Wight se fait petit devant le colossal gréement du voilier, dont on peut presque sentir la vitesse. C'est comme si l'on remontait le temps pour vivre en personne l'émotion de la victoire de l' America. Le thème nautique de la montre prend vie avec une force indéniable grâce à la technique de l'émail cloisonné.

Réalisé à la main par Donzé Cadrans, membre du groupe Ulysse Nardin, l'émail cloisonné est un savoir-faire technique extrêmement complexe qui n'est maîtrisé que par une poignée d'artisans. Au cours du processus, les différentes couleurs et tonalités - opaques, transparentes ou translucides - sont dérivées des proportions dans lesquelles les éléments sont mélangés en vue d'obtenir les amalgames, dont la composition est généralement tenue secrète. Chaque segment est entouré d'un fin fil d'or, les cloisons en nécessitant plus de 500 mm au total. Chaque cadran en émail cloisonné fait l'objet de 26 opérations différentes et nécessite 50 heures de travail artisanal. À l'instar d'une victoire dans la Coupe de l'America, la maîtrise de l'émail cloisonné n'est pas chose aisée.

L' America était déjà l'incarnation de ce que représente aujourd'hui la Coupe de l'America : le moteur du développement du monde de la voile à travers des révolutions dans la conception technique de voiliers partant à l'assaut de nouvelles limites et de nouveaux records. Également attaché à ces valeurs, Ulysse Nardin a versé dans la Classico America son propre esprit novateur pour en faire une montre hommage à l' America et aux vagues d'innovations qui continuent d'être faites dans son sillage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines