Magazine Sport

JSK : Renaï, ce petit Canari qui rêve de survoler la Kabylie !

Publié le 07 août 2016 par Kabyliesport @KabylieSport

Anis Lyès Renaï est un autre petit Canari qui fait son apprentissage en équipe première. Ses qualités techniques ont joué en sa faveur et depuis cet été il est signataire d'un contrat pro de trois ans.

La direction kabyle voit en lui un futur meneur de jeu par excellence et tout le monde est unanime à dire qu'il réussira une belle carrière sous le maillot jaune et vert. Ayant fait toutes ses classes en jeunes catégories, Renaï a été retenu en senior pour la première fois sous l'ère de l'entraineur français, Jean Guy Wallemme. Il a été convoqué plusieurs fois dans les 18 mais n'avait pas eu la chance de jouer. Il aura fallu attendre le retour de Mouassa cet été pour voir le jeune Renaï accéder en équipe première et jouer son premier match en senior face au RCA à Tizi. Devant des gradins archicombles et dans une conjoncture assez spéciale, la JSK jouait pour s'éloigner de la zone rouge, l'enfant de Draâ Ben Khedda a réussi son baptême du feu en réalisant une très bonne performance qui lui a valu les éloges du staff technique et de tous ses dirigeants. Depuis, le joueur est régulièrement convoqué en senior et a joué plusieurs matchs de la fin de la saison écoulée. Aujourd'hui, Renaï ne veut pas griller les étapes, il sait qu'un long chemin l'attend. A 21 ans, Renaï a un seul rêve comme tous les joueurs de son âge, gagner sa place de titulaire et remporter des titres.


"J'ai décroché mon bac rien que pour faire plaisir à ma mère, mon rêve est de réaliser une grande carrière à la JSK"
Vous continuez votre préparation tout en gérant une blessure à l'adducteur, comment vous portez-vous ?

Effectivement, après les examens approfondis et l'IRM que j'ai passés en Tunisie il y a quelques jours, il s'est avéré que je souffre d'une légère inflammation de l'adducteur. J'essaye de gérer ça du mieux que je peux pour ne pas rater ma préparation. Le staff médical me surveille et de mon côté j'essaye d'éviter quelques mouvements qui peuvent aggraver mon cas. Dieu merci, je poursuis mon travail et je ferai tout pour m'en débarrasser très rapidement.

On remarque que vous travaillez avec le groupe sans ressentir de douleurs et vous prenez même part aux oppositions, cela devrait vous rassurer, n'est-ce pas ?

Oui ma blessure n'est pas si grave pour que je reste inactif. Je suis suivi quotidiennement par le kiné du club, et sur le terrain je travaille le plus normalement du monde. C'est la période où tout le monde doit se donner à fond et moi personnellement je veux réussir cette préparation pour être prêt physiquement pendant le championnat.

Etant nouveau en senior, c'est la première fois que vous prenez part à un stage avec l'équipe première, quel est votre avis sur le travail effectué depuis le mois de juin ?

Sincèrement je suis très satisfait de notre préparation. Tout le monde s'est donné à fond pour avoir la meilleure forme possible pour débuter la saison en force. Personnellement, j'ai beaucoup profité de ce stage pour accroitre mes connaissances et sous la coupe de Mouassa je vous assure qu'on a travaillé comme à l'armée. Je pense qu'avec cette préparation, on n'aura rien à craindre pendant la compétition, la JSK pourra jouer à l'aise les trois compétitions, surtout que l'effectif est très riche.

En parlant de votre effectif, la concurrence sera très serrée, notamment au milieu du terrain où vous évoluez, quel est votre sentiment ?

Moi je fais mes débuts en seniors et j'attendrai la moindre occasion pour démontrer mes qualités. La saison écoulée, j'ai été aligné lors des derniers matchs et je pense avoir assuré ma mission, du moins je n'ai pas déçu ceux qui m'ont fait confiance, plus précisément l'entraineur Mouassa.

Personnellement, je ne crains pas la concurrence, bien au contraire, je profite de l'expérience de tous mes partenaires pour avancer.

Vous êtes l'un des plus jeunes de votre formation, quelles sont vos ambitions avec la JSK ?

Vous savez bien que j'ai signé cet été un contrat pro de trois ans. Mes ambitions avec la JSK sont très claires. Je veux bien réussir mes débuts d'abord en m'imposant dans l'équipe puis en travaillant pour gagner des titres. Mon rêve c'est de monter sur le podium et soulever un trophée. Honnêtement, c'est mon rêve le plus cher. J'ai même sacrifié mes études rien que pour réaliser une grande carrière à la JSK. J'ai bloqué ma première année à l'université pour me consacrer à ma mission au club et, pour vous faire une confidence, j'ai étudié de jour comme de nuit pour décrocher mon bac rien que pour faire plaisir à ma mère, sinon mon seul et unique rêve est de réaliser une grande carrière à la JSK et de remporter beaucoup de titres.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kabyliesport 47823 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine