Magazine Santé

ASTHME SÉVÈRE: La nouvelle pilule qui réduit les symptômes – The Lancet Respiratory Medicine

Publié le 08 août 2016 par Santelog @santelog

ASTHME SÉVÈRE: La nouvelle pilule qui réduit les symptômes – The Lancet Respiratory MedicineIl n’y avait pas eu de véritable espoir de nouveau médicament depuis 20 ans, dans le traitement de l’asthme. Et ce candidat pourrait bien être une petite révolution…annonce cette équipe de l’Université de Leicester. Une  » pilule  » capable de réduire les symptômes et donc les crises chez les patients souffrant d’asthme sévère, qui apporte dans le Lancet, sa première preuve de concept.

Le Professeur Chris Brightling, professeur de médecine respiratoire à l’Université de Leicester et auteur principal de l’étude rappelle que l’asthme n’est pas une maladie anodine et que 3 personnes meurent chaque jour à cause de crises d’asthme, au seul Royaume-Uni. Pourtant, les deux tiers des décès liés à l’asthme pourraient être évités.

Le nouveau médicament  » Fevipiprant (QAW039)  » pourrait contribuer à réduire le fardeau lié à l’asthme : il permet, selon ces premières données de réduire de manière significative les symptômes, améliorer la fonction pulmonaire, réduire l’inflammation et réparer la muqueuse des voies aériennes. Le candidat est ctuellement en cours d’évaluation dans des essais cliniques de stade III chez des patients atteints d’asthme sévère. Ces premiers résultats portent sur 61 patients asthmatiques, répartis en 2 groupes, un groupe traitement (225 mg 2 fois par jour pendant 12 semaines) et un groupe placebo. Le Fevipiprant et le placebo ont été ajoutés aux médicaments que les participants prenaient déjà. L’un des critères de l’étude était le taux d’éosinophiles dans les crachats, ce taux permettant d’évaluer la gravité de l’inflammation. Ainsi, une personne exempte d’asthme présente un taux <1% vs 5% pour un patient atteint d’asthme modéré à sévère. 

Le taux d’éosinophiles revient à la normale : Ici, l’étude montre que le médicament permet une réduction du taux de 5,4% à 1,1%. Elle montre également avec le candidat médicament une réduction des symptômes et une amélioration de la fonction pulmonaire par tests de respiration. Bref, ce nouveau traitement semble capable d’éliminer les crises d’asthme, de réduire les hospitalisations et les symptômes handicapants au quotidien.

N.B. La recherche a été financée par Novartis Pharma

Source: The Lancet Respiratory Medicine 05 August 2016 DOI: 10.1016/S2213-2600(16)30179-5 Fevipiprant, a prostaglandin D2 receptor 2 antagonist, in patients with persistent eosinophilic asthma: a single-centre, randomised, double-blind, parallel-group, placebo-controlled trial

ASTHME SÉVÈRE: La nouvelle pilule qui réduit les symptômes – The Lancet Respiratory Medicine
Plus de 50 étudessur l’Asthme


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71166 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine