Magazine Poésie

Descendre au jardin

Par Vertuchou

Il avait si peur de la nuit
qu’il courut s’abriter
dans le verger
et la nuit le suivait.
Il sauta le ruisseau,
traversa la forêt
et la nuit le touchait.
Il se blottit dans le gîte d’un lièvre.
Tout près, tout près,
la nuit contre lui tremblait.
Il s’enferma dans le bleu d’une étoile,
dans le cri d’une effraie
et tendrement la nuit l’embrassait.

Alors, il ferma les yeux à demi
et la nuit fut en lui.

André Rochedy

Partager cet article

Repost 0
Descendre au jardin
&version;

Vous aimerez aussi :

Qu’ils meurent tous
Qu’ils meurent tous
Écoute
Écoute
Passion
Passion
Points de suspension
Points de suspension

Poètes D'aujourd'hui

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine