Magazine Bourse

Un bilan comptable sain, une nécessité!

Publié le 09 août 2016 par Martin Raymond @investiralabour
Un bilan comptable sain, une nécessité!

Lorsque l'on décide d'investir en bourse, donc de devenir propriétaire d'entreprises, notre première pensée est souvent la suivante: quel est mon potentiel de rendement avec tel ou tel titre? C'est important de penser à cela mais par contre le premier rôle d'un investisseur boursier devrait-être de penser à protéger son capital si durement gagné donc de s'assurer que la compagnie convoitée ne peut pas faire faillite ou du moins de rendre cette possibilité la plus minime possible. Comment y parvenir? C'est simple, il faut porter une attention particulière à son bilan comptable.

Qu'est-ce qu'un bilan comptable?

Le bilan nous informe sur ce que la compagnie possède et ce qui lui est dû, ce que l'on appelle l'actif et ce que la compagnie doit, c'est-à-dire le passif. Lorsque l'on déduit le passif de l'actif, l'excédent représente l'avoir des actionnaires.Qu'est-ce qui compose l'avoir des actionnaires? Premièrement, le capital-actions, c'est-à-dire la somme d'argent reçue par la compagnie lors de l'émission de ses actions. Ainsi, le montant du capital-actions inscrit au bilan ne reflète nullement le cours du marché des actions en circulation et il ne varie au fil des ans que lorsque la société émet de nouvelles actions ou en rachète (rachat d'actions).

Vient ensuite, le surplus d'apport, qui représente tout montant reçu (au moment de l'émission d'actions) en surplus de la valeur nominale des actions ou de la valeur qui leur est attribuée. Par exemple, si une entreprise vend ses actions à 100$ chacune alors que leur valeur nominale est de 75$, on affecte la tranche de 75$ au compte du capital-actions et la différence, soit 25$, au compte du surplus d'apport.

Finalement, les bénéfices non répartis (ou déficit si la société n'est pas rentable), donc la partie du bénéfice annuel qui a été conservée par l'entreprise après le paiement de toutes ses charges et la distribution des dividendes aux actionnaires.

Les bénéfices non répartis de chaque exercices sont réinvestis dans la compagnie dans des postes tels que l'encaisse, les stocks, les immobilisations ou d'autres éléments d'actif de la société. Notez également, que les bénéfices non répartis constituent également une réserve qui permettra d'absorber les pertes subies au cours des années difficiles.

Maintenant, quel genre de bilan financier doit-on rechercher? Pour ma part, j'évite comme la peste les sociétés trop endettées, c'est à dire celles dont le ratio d'endettement sur l'avoir des actionnaires est supérieur à 1.00. Comment calculer ce ratio, simplement en trouvant le montant de la dette à long terme de l'entreprise dans son passif à long terme et en le divisant par son avoir des actionnaires.

Je vous dirais que la majorité des compagnies dont je deviens actionnaire sont très peu ou pas du tout endettées. Par la suite, portez attention au niveau d'encaisse, personnellement, j'aime bien les sociétés qui se garde un niveau de liquidités adéquat, pour être prête au cas où une opportunité d'acquisition ou d'investissement interne se présenterait. Maintenir un niveau d'encaisse raisonnable permet d'éviter d'avoir recours à l'endettement par emprunt ou à l'émission d'actions ou d'obligations.

Voilà pour la matière d'entrée, ce que vous devez retenir, c'est qu'une entreprise sans dettes ou avec très peu de dettes et une bonne encaisse à très peu de chance de faire faillite et par le fait même de vous faire perdre votre mise.

Par Martin Raymond


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Martin Raymond 330 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines