Magazine Conso

Ulysse Nardin Grand Deck Marine Tourbillon

Publié le 09 août 2016 par Pascal Iakovou @luxsure
Bienvenue à bord ! Technologie de pointe, design inspiré de l'univers nautique et mécanique novatrice s'unissent sur ce vaisseau de haute précision. Son cadran en marqueterie véritable, évoquant le pont d'un voilier, propose un affichage parfaitement inédit: une bôme, entraînée par des nano-fils ultrarésistants, indique les minutes tandis que les heures se lisent sur deux disques concentriques. Régulé par un second barillet, ce dispositif breveté est complété par un majestueux tourbillon, soulignant la nature exclusive de ce garde-temps de la collection Marine Chronometer réalisé à 18 exemplaires en or blanc.

Ulysse Nardin Grand Deck Marine TourbillonUlysse Nardin Grand Deck Marine Tourbillon

Avec le monde marin, Ulysse Nardin est dans son élément. Sa dernière création en témoigne. Novateur, le modèle Grand Deck Marine Tourbillon propose un affichage rétrograde des minutes par... une bôme ! Si sa technicité fascine visuellement, elle est aussi complexe qu'aboutie. Couplé à un tourbillon volant 60 secondes, ce système breveté est mû par un fil plus fin qu'un cheveu, réalisé en fibre technologique ultra résistante. Remarquable en tous points, ce garde-temps affiche un caractère innovant doué d'une esthétique originale - clin d'œil au nautisme - qui l'inscrit de fait dans la collection Marine Chronometer, dont il arbore les attributs légendaires. Pionnière des chronomètres de marine, la Manufacture s'est en effet distinguée de longue date par la réalisation d'instruments de bord extrêmement précis, qui ont participé à la conquête des océans dès le XIX e siècle. Cette collection en réinvente les qualités exceptionnelles. Concrétisation d'un savoir-faire historique nourri d'un ardent esprit d'innovation, le modèle Grand Deck Marine Tourbillon rend hommage aux amoureux de la mer.

Toutes voiles dehors.

Ouvertement inspiré d'un bateau à voile, le modèle Grand Deck Marine Tourbillon affiche le temps de façon inédite et originale. En lieu et place des habituelles aiguilles, une " bôme " - cette pièce horizontale qui permet d'orienter la grand-voile - indique les minutes sur un bandeau gradué. Pilotée par un fil rappelant la " drisse " d'un voilier (cordage servant à hisser la voile), la bôme effectue un mouvement rétrograde lors du passage de l'heure. Captivant, ce retour s'effectue en 3 à 4 secondes, grâce à un mécanisme de ralentissement visible côté fond spécialement conçu pour en réguler la vitesse et ainsi permettre d'en admirer le ballet. Le nano-fil qui tracte la bôme ne mesure que 0.0357 mm de diamètre et il est capable de supporter 1,41 kg en traction sans s'allonger. Composé de fibre Dyneema® en polyéthylène (utilisée pour les cordages des voiliers), il est beaucoup plus résistant que l'acier. Le dispositif de transmission par des fils bouclés avec tendeur - deux brins sont visibles, un brin caché ferme la boucle - est une première en horlogerie. Breveté et exclusif à Ulysse Nardin, ce système est composé d'un pignon pour l'entrainement, d'un spiral tendeur et de deux goupilles anti-déraillement du fil. Visibles côté cadran, ces quatre " poulies " rappellent les " winchs " des voiliers (sur le pont, ces derniers permettent de renforcer la traction exercée sur les cordages de la voilure). L'heure sautante s'affiche quant à elle à travers un double guichet, animé par deux grands disques concentriques à passage instantané. En outre, un correcteur positionné à 2h permet l'ajustement rapide de l'heure.


Le vent en poupe.

Animé de 469 composants, le calibre manufacture UN - 630, mouvement tourbillon volant 60 secondes à remontage manuel, oscille à une fréquence de 3 Hz. Malgré un affichage bôme gourmand en énergie, il présente une précision optimale et dispose d'une généreuse réserve de marche de plus de 48 heures. Un premier barillet est dédié au rouage temps, tandis qu'un second barillet fournit l'énergie nécessaire à la complication, soit à l'affichage des heures et des minutes. Ce dernier dispositif est régulé par un échappement particulier qui vient chercher l'information sur le rouage temps. Cette conception intégrant deux barillets - l'un pour le mouvement, l'autre pour l'affichage - permet d'éviter les perturbations due à la complication sur la marche de la montre. Au dos du mouvement, les barillets squelettés permettent de visualiser l'armage ou le désarmage du ressort de barillet, offrant ainsi une indication aussi utile que captivante. Lorsque la montre est remontée, le ressort s'enroule au centre du barillet. À l'inverse lorsqu'elle n'a plus suffisamment d'autonomie, il se déroule vers le bord extérieur du barillet.

A l'abordage !

Ce condensé de mécanique ingénieuse se loge dans un boîtier en or blanc de 44 mm de diamètre, étanche à 100 mètres. Surmonté d'une lunette cannelée et d'une couronne vissée surmoulée de caoutchouc bleu, le cadran du Grand Deck Marine Tourbillon réinterprète l'esthétique technique et raffinée d'un voilier. Façonnée en marqueterie véritable, sa finition artisanale évoque un pont en teck baigné de soleil, tandis que la bôme en aluminium bleui survole un bandeau des minutes réalisé en spinelle bleu, dessinant une passerelle translucide entre 3h et 9h. Le fil pilotant la bôme s'articule sur quatre poulies fixées par des vis-étoiles bleuies auxquelles fait écho le tourbillon paré de l'ancre Ulysse Nardin. Le réhaut orné de petites barrières et les fils décoratifs tendus sur le haut du cadran parachèvent ces références subtiles à l'univers nautique. Signature de la collection Marine Chronometer, le logo Ulysse Nardin, placé entre deux signaux flottants maritimes correspondant aux lettres U et N, reprend le design qui figurait sur les chronomètres de bord réalisés autrefois par la Manufacture.

Exclusif par nature, ce garde-temps est proposé en édition limitée à 18 exemplaires, sur un bracelet en alligator refermé par une boucle déployante en or blanc.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72525 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines