Magazine Finances

Mastercard au secours des étudiants chinois

Publié le 12 août 2016 par Patriceb @cestpasmonidee
Mastercard Malgré les progrès technologiques de ces dernières années, certaines démarches administratives restent handicapées par des processus archaïques. Tel est le cas, par exemple, du paiement des frais de scolarité dans les universités américaines, frustrant notamment pour les étudiants étrangers. Heureusement, Mastercard a une solution…
Alors que le système éducatif des États-Unis est plus que jamais ouvert à l'internationalisation, la plupart de ses écoles n'acceptent les règlements que par chèque ou, au mieux, par virement. Or, ces instruments de paiement peuvent s'avérer difficiles d'accès ou extrêmement coûteux pour des non résidents. Ciblant d'abord la Chine, qui représente 31% du contingent d'étudiants étrangers dans les écoles américaines, Mastercard propose donc une alternative plus simple, sécurisée et économique.
Celle-ci prend la forme d'une plate-forme en ligne sur laquelle l'utilisateur va pouvoir régler ses frais de scolarité – ou toute autre charge (loyer, transports…), en réalité – grâce à sa carte Mastercard, quels que soient les moyens de paiement acceptés par le créancier. Après enregistrement, il lui suffit de fournir les coordonnées du destinataire et le montant à transférer, en dollars. Le service présente alors le coût total en yuan, commission comprise (entre 1% et 2,5%, a priori), et émet le chèque ou le virement correspondant.
Paiement des frais de scolarité via Plastiq
Le dispositif est le résultat d'une intelligente collaboration entre Mastercard et deux partenaires, aux offres complémentaires. D'une part, Planet Payment, jeune entreprise spécialisée dans les paiements multi-devises, fournit la solution de conversion en temps réel entre yuan et dollar. D'autre part, Plastiq, startup californienne qui n'opérait jusqu'à présent que sur le territoire américain, apporte son service de règlement universel des factures par carte et étend de la sorte son rayon d'action vers de nouveaux horizons.
Loin des porte-monnaie mobiles dont tant d'acteurs essaient de s'emparer, sans la moindre originalité, une multitude d'opportunités s'offrent à qui sait identifier les vraies inefficacités et autres sources d'insatisfaction des systèmes historiques, encore particulièrement nombreuses dans l'univers des paiements transfrontaliers. Il faut reconnaître à Mastercard cette qualité, ainsi que sa capacité exemplaire à coopérer avec d'autres entreprises – petites ou grandes – et à combiner leurs compétences afin de concevoir et déployer des innovations réellement au service de ses clients.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine