Magazine High tech

Pokémon GO bannit désormais les tricheurs de façon permanente

Publié le 12 août 2016 par _nicolas @BranchezVous
Pokémon GO bannit désormais les tricheurs de façon permanente

Niantic a récemment apporté des changements à sa section FAQ, précisant que les comptes de joueurs utilisant des bots ou autres logiciels permettant de simuler leur position GPS seront maintenant banni à vie du service.

Alors que les joueurs soupçonnés d’avoir triché faisaient face à des soft bans, une mesure temporaire leur permettant de continuer de jouer sans toutefois pouvoir attraper de nouveaux Pokémon où combattre dans les arènes, Niantic impose désormais la suspension définitive de leur compte.

«Votre compte a été résilié de façon permanente pour violantions des conditions de service de Pokémon GO», mentionne l’entreprise dans la section FAQ du jeu. «Cela inclut, mais sans s’y limiter : la falsification de votre emplacement géographique, l’utilisation d’émulateurs, de logiciels altérés ou non officiels, ou l’accès au client ou aux coulisses (backend) de Pokémon GO de façon non autorisée, incluant l’utilisation de logiciels tiers.»

«Si vous croyez que votre compte a été résilié par erreur injustement, vous pouvez faire appel de votre suspension.

«Notre objectif est de fournir à tout le monde une expérience juste, amusante et légitime. Nous allons continuer de travailler avec vous tous dans le but d’améliorer la qualité du jeu, y compris l’optimisation actuellement en cours et l’ajustement de notre système antitriche. Si vous croyez que votre compte a été résilié par erreur injustement, vous pouvez faire appel de votre suspension en remplissant ce formulaire. Pour des raisons de confidentialité, s’il vous plaît, ne partagez pas vos demandes d’appels sur les réseaux sociaux», conclut l’entreprise.

Les logiciels pour tricher à Pokémon GO tirent leur révérence

Le développeur de NecroBot, un outil permettant de manipuler les données de géolocalisation transmises à Pokémon GO, a confirmé au blogue Polygon avoir retiré son application du Web à la lumière de cette prise de position de la part de Niantic et de témoignages venant corroborer l’application de ces mesures.

Sur la page GitHub de NecroBot, on raconte que d’autres responsables de telles initiatives auraient d’ailleurs été la cible de procédures judiciaires de la part de Niantic :

«En raison de poursuites judiciaires engagées contre d’autres créateurs et concepteurs de bots (ce n’est pas encore notre cas), le développement du projet a cessé ses activités. Tous les fichiers sources et les [versions compilées téléchargeables] seront retirés.»

Les pages d’autres initiatives similaires, dont PokeMobBot, affichent un message alléguant la réception d’une demande de retrait en vertu du DMCA, la loi américaine visant à protéger la propriété intellectuelle contre les violations du droit d’auteur. Par conséquent, le contenu de ses répertoires est devenu inaccessible.

Joueurs de Pokémon GO, trouvez-vous que Niantic va trop loin en imposant un jeu qui incite fortement les utilisateurs à payer pour continuer d’évoluer passé le niveau 20, ou si c’est bien fait pour les tricheurs qui ont refusé de respecter les règles?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine