Magazine Conso

Chopard Happy Diamonds, la célébration d’une montre iconique

Publié le 13 août 2016 par Pascal Iakovou @luxsure

Depuis 1976, les Happy Diamonds illuminent gaiement les créations éponymes de la maison Chopard. Au fil des ans, les célèbres diamants mobiles se sont mis en scène au travers de montres et bijoux aussi précieux que joyeux. A l'occasion de leurs 40 ans, la maison Chopard revisite le modèle iconique de leur création.

1976. Lors d'une promenade en Forêt-Noire dans les années 70, Ronald Kurowski, dessinateur de la maison Chopard, fut émerveillé par la vue d'une cascade et les milliers de gouttelettes d'eau qui s'en échappaient, réfléchissant la lumière du jour et scintillant de toutes les nuances de l'arc-en-ciel.

Cette vision fit jaillir en lui une idée de génie : pour que les diamants brillent de tous leurs feux, il fallait les libérer de leurs griffes et les laisser circuler librement.
C'est ainsi que naquit le concept Happy Diamonds, promis - c'est le cas de le dire - à un brillant avenir. " C'est en liberté que les diamants sont les plus heureux ". C'est par ces mots que Karin Scheufele, salua la première création avec diamants mobiles, une montre, baptisée Happy Diamonds.

Les diamants mobiles permettent toutes les audaces et ont été déclinés en un large choix de montres, colliers, pendentifs, bagues et boucles d'oreilles. Au fil des ans, Caroline Scheufele, co-présidente et directrice artistique de Chopard, n'a eu de cesse de surprendre, en accomplissant la prouesse de les réinventer constamment.

2016. Le premier modèle Happy Diamonds était une montre. Pour homme. De grande taille, de forme coussin, avec un boitier et un bracelet en or blanc 18ct et un cadran noir mettant magnifiquement en valeur les premiers diamants mobiles.
Ce modèle iconique, qui remporta en 1976 le prestigieux prix de la Rose d'Or de Baden Baden, a inspiré un modèle qui célèbre les 40 ans de l'invention des diamants mobiles.

Reprenant la forme coussin initiale mais destinée aux femmes, la montre Happy Diamonds d'aujourd'hui est joaillère et précieuse, vintage et contemporaine. Les diamants sertis sur griffe, qui ornent le tour du cadran, cisèlent ses courbes douces. De nouveaux diamants mobiles dansent librement sur un fond de nacre blanche perlée. Pour la première fois sur une montre Happy Diamonds, ils évoluent en totale liberté autour du cadran. Ils sont plus nombreux, plus grands qu'auparavant et de tailles différentes, accentuant ainsi leur danse tourbillonnante et l'esprit de profusion de diamants. A l'intérieur de cette aire de jeux, un second mini-cadran, lui aussi bordé de diamants, abrite les aiguilles de la montre.
Ce précieux garde-temps se décline également en une version ronde d'une grande élégance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines