Magazine Finances

DBS lance un réseau social pour les PME

Publié le 16 août 2016 par Patriceb @cestpasmonidee
DBS Elle n'est certes pas la première banque dans le monde à créer – sous une forme ou une autre – un réseau social à destination des entrepreneurs, mais l'initiative [PDF] de la singapourienne DBS se démarque nettement des précédentes, par les moyens qu'elle met en œuvre et par sa portée, à la fois géographique et fonctionnelle.
La première particularité notable de DBS BusinessClass est de reposer principalement sur une application mobile. Au sein de celle-ci, les utilisateurs – qui ne doivent pas nécessairement être clients avant de s'inscrire – peuvent accéder aux contenus qui leur sont réservés et contacter les autres participants à travers une messagerie instantanée privée ou par l'intermédiaire de forums plus classiques. Naturellement, 45 conseillers de la banque y sont également présents pour répondre aux questions financières.
En outre, afin de maximiser la valeur délivrée, le dispositif ne se contente pas de mettre en relation des responsables d'entreprise entre eux. En effet, DBS a assemblé une petite équipe d'experts externes – spécialistes sectoriels, fondateurs de startups à succès, gérant de fonds de capital-risque (recrutés jusque dans la Silicon Valley) et autres investisseurs… – que les membres auront aussi la possibilité d'interroger directement.
Malgré la priorité mise sur son application, les concepteurs de DBS BusinessClass reconnaissent le besoin, parfois, de prolonger les interactions virtuelles dans la vie réelle. Pour ce faire, des événements sont donc régulièrement organisés – séminaires, tables rondes, conférences… – autour de sujets qui concernent les PME. À l'inverse, les principaux enseignements et idées innovantes émanant de ces rencontres seront publiés, de manière à permettre à ceux qui le souhaitent de poursuivre les échanges.
Accueil DBS BusinessClass
Après une première ouverture à Singapour, DBS BusinessClass a été étendu à Hong Kong au mois de juillet. À terme, l'objectif visé est de couvrir l'ensemble des marchés asiatiques où la banque est présente – Chine, Inde, Indonésie et Taiwan – et d'établir de la sorte une plate-forme collaborative transcontinentale au service des PME. Elle offrirait alors une opportunité quasiment unique pour les entrepreneurs de développer leur réseau relationnel à grande échelle (à la réserve près de la barrière des langues).
Cette richesse potentielle, à tous les niveaux, constitue probablement la raison majeure pour laquelle DBS BusinessClass semble bien parti pour réussir, avec 15 000 participants enregistrés à ce stade, alors que les initiatives passées du même genre ont souvent eu du mal à s'imposer. Il reste toutefois à la banque de démontrer qu'elle est capable d'animer le dispositif et de maintenir l'engagement des participants dans la durée. Il lui faudra pour cela continuer à s'impliquer et investir, car une telle plate-forme a tout de même peu de chances de survivre par elle-même.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine