Magazine Sport

La journée de toutes les frustrations à Rio

Publié le 16 août 2016 par Playeur.co @playeurco

La journée de toutes les frustrations à Rio

Sur une bonne dynamique, l’équipe de France nourrissait de gros espoirs pour cette dixième journée de compétition. Malheureusement, le bilan est léger et les regrets sont immenses. 

Tout d’abord, la nageuse Aurélie Muller, dans l’épreuve du 10 km marathon, terminait deuxième avant d’être injustement disqualifiée pour avoir gêner sa concurrence italienne dans l’emballage final. La française, championne d’Europe et du monde en titre, lésée par les juges au profit d’une brésilienne, arrivée quatrième, un autre tricolore va subir la sentence d’une règle en sa défaveur. Il s’agit du boxeur Souleymane Cissokho, en demi-finale des moins de 69 kilos, qui blesse au visage son adversaire avec son crâne. Le combat est arrêté pour assurer la sécurité du boxeur, et le français est déclaré perdant car en retard au moment de l’incident. Il termine avec une belle médaille de bronze.

Lui était le grand favori, tenant du titre, recordman du monde, Renaud Lavillenie n’a rien pu faire face à un perchiste en état de grâce. Ayant franchi toutes ses barres au premier essai jusqu’à 5,98 mètres, on  ne voyait pas ce qui pouvait empêcher l’auvergnat de réussir un doublé historique. Galvanisé devant son public, le brésilien franchit une barre à 6,03 mètres, pulvérise de 10 centimètres son record personnel, bat le record olympique et pousse Renaud vers une tentative folle à 6,08 mètres qu’il n’a jamais réussit en plein air. Les conditions n’aident pas ce genre d’exploit et il échoue. A l’image de Florent Manaudou, archi-favori, il perd son titre, mais, lui, ne peut rien se reprocher après avoir réalisé un excellent concours.

On reste sur la piste du stade olympique pour féliciter la belle quatrième place de Pierre-Ambroise Bosse sur l’épreuve du 800 mètres. Deuxième à l’entrée de la dernière ligne droite, il tente de suivre le roi David Rudisha dans une course emmenée à une allure folle, il plafonne dans les 80 derniers mètres et voit l’algérien Makhloufi et l’américain Murphy le dépasser. Coup de chapeau à lui, malgré tout, cinquième des derniers championnats du monde et qui continue de progresser. Félicitations également pour la petite gymnaste de la Réunion Marine Boyer qui se classe quatrième à la poutre, à seulement 16 ans, il s’agit d’une remarquable performance.

Pour finir, la grosse déception des volleyeurs tricolores, éliminés du tournoi olympique sans avoir pu passer la phase de poule et ceci à cause d’une nouvelle défaite face aux locaux brésiliens dans un match très disputé. La « Team Yavbou », championne d’Europe en 2015 et vainqueur de la Ligue mondiale, attendait beaucoup plus de cette compétition, mais ils repartent sans médaille. Ils nous ont promis de revenir encore plus fort dans quatre ans. Et enfin, Thomat Boudat, deuxième de l’épreuve de l’Omnium après la première journée, ne pouvait lutter face aux sprinteurs que sont l’italien Elia Viviani et le britannique Mark Cavendish. A la fin des six disciplines, il termine cinquième et décide d’arrêter sa carrière sur la piste pour se consacrer à son avenir sur la route.

Klay


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Playeur.co 15506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine