Magazine Sport

Angleterre : Riyad Mahrez (Leicester), «En Algérie, j'ai dû faire quatre mille photos en moins de six jours»

Publié le 16 août 2016 par Kabyliesport @KabylieSport

Dans le numéro de France Football en vente depuis ce mardi, Riyad Mahrez a accepté de répondre aux questions de FF au cours d'un long entretien. En voici quelques extraits.

Dans le numéro de France Football en vente depuis ce mardi, Riyad Mahrez a accepté de répondre aux questions de FF au cours d'un long entretien. En voici quelques extraits.


L'après-titre avec Leicester


"Les mois ont passé et, effectivement, je commence à vraiment comprendre qu'on a gagné le Championnat. Sur le moment, ç'a été difficile à réaliser, on était pris dans le truc, il y avait beaucoup d'interviews à faire, donc on avait du mal à prendre la mesure. Dans la rue, on ne peut pas marcher sans se faire arrêter tous les vingt mètres. Les gens nous disent "merci". On fait partie de leur vie."
Les vacances en Algérie
"En Algérie, cet été, je ne pouvais même plus sortir. Ils venaient devant la maison de ma famille. Il y avait des queues de folie pour faire des photos. J'étais fatigué mais ils ne voulaient rien savoir. Il fallait qu'ils fassent leur photo, qu'ils parlent avec moi, qu'ils me touchent. J'ai dû faire trois ou quatre mille photos en moins de six jours. Dans le village où j'avais l'habitude d'aller en vacances avec mon père, ils ont construit un petit terrain en synthétique et on y allait en cachette pour jouer un peu"
La liste des 23 du Ballon d'Or


"Franchement, je n'y ai pas trop pensé. On m'en a un peu parlé. Cela me ferait plaisir mais je ne me prends pas trop la tête avec ça. Quand ça se rapprochera, peut-être que je l'aurai à l'esprit. Si c'est le cas, ça serait vraiment très important pour ma carrière. Il n'y a qu'à voir le palmarès, c'est le trophée qui récompense le meilleur joueur du monde. Quand on était petit et qu'on jouait avec les copains, on en rêvait. C'est important d'avoir des rêves. Après, c'est vrai que je rêvais à peine de gagner la Premier League. Alors..."
Le making-of de l'entretien


La saison dernière, au même moment, Riyad Mahrez était un joueur sous-coté à l'échelle du football international. Pourtant, ses qualités avaient tapé dans l'oeil de Vahid Halilhodzic avec l'Algérie, Arsène Wenger ou Brendan Rodgers qui ont vite décelé qu'il avait quelque chose de spécial... Sur notre site, nous avions décidé d'ouvrir la Premier League avec deux entretiens : Franck Tabanou et...Riyad Mahrez. Un an plus tard, le natif de Sarcelles a été la locomotive du plus grand exploit de l'histoire de la Premier League : le titre de Leicester. En cours de saison, FF a vu Riyad sur Paris pour lui remettre le trophée du joueur maghrébin de l'année 2015, et Riyad n'a pas oublié que FF avait parié sur lui à plusieurs reprises. Par superstition, un peu, mais aussi pour la plaisir, on s'est alors redonné rendez-vous pour la saison 2016/17. Et le MVP de Premier League a tenu sa parole. Il nous a accordé une heure d'entretien sur sa nouvelle vie... qui a beaucoup changé !

Riyad Mahrez vs le FC Barcelone !

Source : France Football

Angleterre : Riyad Mahrez (Leicester), «En Algérie, j'ai dû faire quatre mille photos en moins de six jours»

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kabyliesport 47823 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine