Magazine Bien-être

Donner la vie, un acte d’amour

Publié le 18 août 2016 par Mesclesdubonheur @marieDACRUZ1
Donner la vie, un acte d’amour

Un bébé est en route ? Pouvoir ô combien surprenant et mystérieux que celui de porter en soi un corps étranger, cet "inconnu identifié" qui va se développer pendant neuf mois et prendre forme. En cela, la grossesse est rarement un état anodin.

Comme le disait si bien Simone de Beauvoir : "On ne naît pas femme, on le devient !"

Peut-on considérer alors que plus rien ne sera plus jamais pareil ? Certainement.

Sans rentrer en détail dans les phases plus ou moins agréables de la grossesse (nausées, fatigue, sensibilité à fleur de peau...), il faut bien admettre que l'aventure ne fait que commencer ! Vous venez d'en prendre pour toute une vie, la vôtre et celle de ce bébé à venir. Et je ne vous parle même pas de celle du papa qui devra, lui-aussi, s'adapter à l'histoire qui vous attend tous.

Qui a-t-il de plus beau que de donner la vie ?

Toutefois, il y a toujours "ce quelque chose de magique" qui s'insinue en vous !

Vous êtes comme dans un état second, actif et passif à la fois. Actif car vous prenez part entièrement au développement du fœtus : vous le protégez, nourrissez, l'amenez à terme et passif car bien des choses vous échappent, vous dépassent ou vous déstabilisent. Vous êtes acteur et spectateur à la fois.

A travers vous et cet enfant, c'est votre propre naissance que vous voyez éclore, c'est votre propre arrivée au monde que vous répétez.

Prendre un enfant par la main...

Et puis vous allez y laisser une partie de vous, de votre corps, de votre cœur et de votre âme. Désormais, vous ne penserez plus seulement qu'à vous, mais infiniment pour deux, au moins.

Vous ne serez plus jamais seul(e) mais toujours accompagné(e) d'une autre partie de vous-même, celle qu'il vous faudra découvrir, apprivoiser, protéger, guider, éduquer, aimer et chérir. Il y va de votre devoir, de votre responsabilité à avoir choisi de "donner la vie", d'avoir "gagné l'enfant" comme on dit dans certains pays d'Afrique. En revanche, le parcours que vous débutez avec ce petit être, vous emmènera sans aucun doute, sur des chemins bien heureux, quoi qu'il arrive.

Sur le chemin de Bébé-Bonheur...

L'enfant est là pour vous rappeler votre propre enfance, votre innocence, votre capacité à vous émerveiller, à vous sentir vivant, à être fort(e) devant les épreuves et les obstacles, à ne jamais baisser les bras face aux difficultés.

Celui-ci vous anime, réveille en vous des forces insoupçonnables, vous donne le courage et la volonté, vous pousse au-delà de vos limites, vous aide à grandir... Il devient votre bataille, votre guide, votre horizon !

Ne vous étonnez donc pas des comparaisons incessantes entre vous et votre gosse : " Ah quand j'étais petit, je faisais pareil " ou " T'as vu comme il me ressemble ? Comme moi, petit(e) ! " etc.

Votre amour maternel ou paternel augmentera ainsi, au fur-et-à mesure que grandira bébé. Un amour inconditionnel, inexplicable et indescriptible.

Les joies qu'il vous apportera feront de vous un être meilleur, plus calme, plus doux, plus tolérant et avant-tout plus fort. A cela s'ajoutera une exigence avec vous-même plus accrue, plus responsable, davantage transmissible pour ses valeurs. Vous ne souhaiterez qu'une seule chose pour votre enfant : qu'il soit heureux et pour cela, vous vous devez de l'être à votre tour. Ne dit-on pas "qu' une bonne mère - ou un bon père - est une mère - un père - heureux (se)" ?

Comme vous venez de le lire, avec l'arrivée de cet enfant, toute votre existence sera bouleversée désormais et ceci, éternellement . Cependant, quoi de plus merveilleux et de fantastique que cet acte d'amour... de la Vie ?

(c) Marie Da Cruz - Chançay - Reproduction autorisée sans modification du texte si lien cliquable affiché. Merci.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mesclesdubonheur 2240 partages Voir son profil
Voir son blog