Magazine Santé

CANCER: Le risque s'accroît avec la sévérité et la durée de l'obésité – PLOS Medicine

Publié le 19 août 2016 par Santelog @santelog

CANCER: Le risque s'accroît avec la sévérité et la durée de l'obésité – PLOS MedicineLa relation entre surpoids ou obésité et cancer se resserre avec cette nouvelle étude qui confirme un risque accru de cancer chez la femme, avec l’obésité. Mais l’association n’est pas tout : cette étude internationale montre que l’augmentation du risque est directement liée à la sévérité de l’obésité et du temps passé en situation de surpoids. De nouvelles données présentées dans la revue PLoS Medicine qui apportent une raison essentielle d’entreprendre sans tarder un régime en cas d’excès de poids.

On sait que le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque de plusieurs cancers et même des facteurs d’agressivité, en cas de cancer. Récemment une étude de l’Université Columbia complétait l’association en suggérant que les survivants de certains cancers ont aussi un risque accru d’obésité. Cette nouvelle étude menée auprès de plus de 70.000 femmes suivies sur 12 ans constate que le temps passé en surpoids ainsi que le degré de surpoids voire d’obésité semble avoir un effet dose-dépendant et cumulatif sur le risque de cancer.

Les chercheurs de 9 instituts de recherche aux États-Unis et en Israël ont pris en compte les données de poids corporel de plus de 70.000 femmes aux âges de 18, 35 et 50 ans et calculé combien d’années ces femmes avaient été en surpoids ou obèses. Ils ont ensuite pu estimer en fonction des données d’incidence de cancer, l’association entre l’histoire de l’obésité et le risque des différents cancers. Dans

CANCER: Le risque s'accroît avec la sévérité et la durée de l'obésité – PLOS Medicine
cette évaluation, ont été pris en compte les facteurs de confusion possibles dont l’âge, le tabagisme, l’exercice physique, le régime alimentaire et la prise d’un traitement hormonal substitutif (THS). L’analyse montre que :

·   chaque décennie de surpoids est liée à une augmentation de 7% de cancer,

·   tant la durée que la sévérité de l’obésité impactent à la hausse le risque de cancer,

·   le cancer de l’endomètre apparaît le plus fortement lié à l’obésité.

Précisément,

·   6.301 cancers ont été diagnostiqués chez les 73.913 participantes suivies durant plus de 12 ans.

·   Environ deux tiers des femmes ont été en surpoids ou obèses à un certain moment de leur vie et en moyenne, sur une période de …31 ans.

·   Pour chaque décennie passée en surpoids, le risque de cancer s’accroît de 7%

·   La sévérité du surpoids vient renforcer ce lien est devenu en particulier pour le cancer de l’endomètre : chaque décennie supplémentaire passée avec un IMC > 35 est ainsi associée à une augmentation de 37% du risque de cancer de l’endomètre.

Si l’étude révèle l’association et ne démontre pas la relation de cause à effet, ses résultats, ajoutés à ceux de précédentes études sur le lien entre obésité et cancer, suggèrent néanmoins que la réduction de la durée du surpoids à l’âge adulte pourrait réduire le risque de cancer. Les auteurs concluent donc, à la lumière de cette nouvelle association, à l’importance et à l’urgence de gérer l’excès de poids chez les femmes quel que soit l’âge de la patiente.

Source:PLOS Medicine August 16 2016 DOI: 10.1371/journal.pmed.1002081Duration of Adulthood Overweight, Obesity, and Cancer Risk in the Women’s Health Initiative: A Longitudinal Study from the United States.

CANCER: Le risque s'accroît avec la sévérité et la durée de l'obésité – PLOS Medicine
Lire aussi:

OBÉSITÉ et CANCER: Perdre du poids réduit les protéines pro-tumorales

OBÉSITÉ et CANCER: Pourquoi chargées de graisse, les tumeurs sont mauvaises

OBÉSITÉ: Elle guette particulièrement les patients à antécédents de cancer


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine