Magazine High tech

Le futur de l’énergie? La produire soi-même!

Publié le 19 août 2016 par _nicolas @BranchezVous
Le futur de l’énergie? La produire soi-même! Exclusif

On le sait, l’avenir c’est l’énergie électrique. Que ce soit pour nous propulser ou alimenter nos mille et un gadgets électroniques, la fée électricité est devenue une incontournable de notre mode de vie. En consommer est donc une obligation, la produire soit même pourrait rapidement le devenir…

Un des plus gros défi de l’énergie solaire est l’efficacité des cellules photovoltaïques, ces minuscules petites tuiles noirâtres et brillantes qui composent les panneaux solaires. Mais les recherches vont vite, voir plus vite que prévu.

La plupart des experts ne s’attendait pas à tel exploit avant 2050! Autant dire qu’effectivement, les avancées technologiques vont bon train.

En effet, l’Université de South Wales en Australie vient de battre un record historique en réussissant à convertir les rayons solaires avec un rendement de 34,5%. Cela signifie que pour 100% de lumière solaire captée par le cellule, 34,5% peut être convertie en courant électrique. En séparant la lumière blanche (composée de plusieurs couleurs) en trois rayons, vert, bleu et rouge, le laboratoire a optimisé son rendement sur une surface d’à peine 28 cm2. À titre de comparaison, l’entreprise américaine Alta Devices, avait réussi à atteindre 24% de rendement, mais sur une surface bien plus grande de 800 cm2.

C’est un réel progrès, sachant qu’au mois de février, la firme allemande Heliatek annonçait un record de conversion de 13.2%. La plupart des experts ne s’attendait pas à tel exploit avant 2050! Autant dire qu’effectivement, les avancées technologiques vont bon train.

Quand les gros mordent, c’est bon signe, mais…

Dernièrement, Elon Musk, le désormais très connu patron de Tesla, a racheté l’entreprise Solar City spécialisée dans la production d’énergie solaire à domicile par le biais de toits constitués de panneaux photovoltaïques. En règle générale, dans notre monde capitaliste, quand des «gros bonnets» commencent à s’intéresser et à investir aussi massivement dans une technologie, c’est qu’elle a de grandes chances de rapporter à court ou moyen termes. Le point à noter dans ce mouvement stratégique pour celui qui envoie aussi, entre autres, des fusées dans l’espace (SpaceX), est que Solar City se spécialise dans la production solaire à domicile.

elonmusk

Ici, pas de plan sur la comète pour construire d’immenses centrales électriques solaires, l’objectif de la transaction étant de fournir des toits solaires afin que chaque particulier puisse produire sa propre électricité. Évidemment, le tout sera stocké dans des batteries Tesla. Pas fou le Elon.

C’est d’ailleurs une tendance globale qui se dégage ces dernières années grâce notamment, à l’impression 3D et à des composantes électriques et électroniques plus accessibles. Plusieurs très jeunes entreprises balbutiantes misent désormais sur la production personnelle d’électricité que ce soit grâce à l’énergie éolienne ou hydraulique.

Tous les éléments sont bons pour faire des watts!

Le soleil n’a pas toujours été l’unique source pouvant produire de l’électricité quand on parlait d’énergie renouvelable. Le vent et l’eau ont depuis longtemps servi l’homme que ce soit pour alimenter des moulins, des puits ou toute autre forme de transformation mécanique nécessitant de la force, donc de l’énergie. Aujourd’hui, alors que de massifs champs d’éoliennes commencent à « pousser » un peu partout sur le globe, des particuliers tentent d’offrir des solutions pour une production énergétique plus personnelle ne nécessitant que peu de transport.

C’est le cas de Nils Ferber, finissant de l’École Cantonale de Lausanne qui, avec sa Micro Wind Turbine, propose grâce à un système de moins d’un kilo, de produire suffisamment de courant pour recharger un téléphone, une tablette ou la batterie intégrée. Montée en quelques secondes et ne nécessitant aucune connaissance technique, la Micro Wind Turbine a de beau jour devant elle. Certes on est encore loin d’alimenter une maison au grand complet, mais ce genre d’initiative personnelle laisse entrevoir une accessibilité grandissante à des coûts défiants toute concurrence.

Idem avec la force hydraulique qui connait un regain de succès pour des solutions moins violentes pour l’environnement et surtout plus accessible. Que ce soit pour une utilisation personnelle avec la génératrice de Estream ou pour alimenter un chalet grâce à celle de Idénergie, l’hydroélectricité n’implique plus la construction de coûteux et destructeurs barrages. Tandis que la turbine de Estream de Enomad peut recharger vos appareils électriques les plus élémentaires tout en fournissant une batterie portable et une lumière, celle d’Idénergie peut alimenter un chalet tout confort avec télé, réfrigérateur et plaque chauffante.

Produire et consommer local : le futur de l’humanité

Que ce soit de l’énergie, de la nourriture ou n’importe quel bien courant, produire localement ce que l’on consomme tranquillement à s’imposer comme une solution d’avenir.

Certes, le «made in ailleurs» n’est pas prêt de disparaître, mais la sensibilisation des problèmes écologiques et éthiques provoque une réelle quête vers des solutions qu’un mur technologique freinait il y a encore peu de temps. Les financements participatifs et les partages de technologies via le Web permettent enfin d’envisager d’autres opportunités pour une production mieux contrôlée et plus proche de nos réels besoins. À suivre…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine