Magazine Politique

À Montreuil, Bessac un vrai homme de gauche efface les Roms

Publié le 20 août 2016 par Blanchemanche
#Roms #Montreuil #PatriceBessac PC - Front de Gauche
Vingt-troisième jour dans la rue, pour les familles Roms expulsées de la Boissière. Et ils sont toujours là, avec leurs enfants, leur barda, leur tente déployée la nuit, ces moins que rien, ces indignes de tout sentiment d'humanité, ces déchets que le maire de Montreuil, Patrice Bessac, un vrai homme de gauche, a ordonné de faire nettoyer.
Samuel et Samuel - dessin de Damien Roudeau -Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiSamuel et Samuel - dessin de Damien Roudeau -Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiVingt-troisième jour dans la rue, pour les familles Roms expulsées de la Boissière. Et ils sont toujours là, avec leurs enfants, leur barda, leur tente déployée la nuit, ces moins que rien, ces indignes de tout sentiment d'humanité, ces déchets que le maire de Montreuil, Patrice Bessac, un vrai homme de gauche, a ordonné de faire nettoyer. Du balai, du propre, qu'ils dégagent de la place !La police s'y essaie avec constance, de jour comme de nuit. Et voilà qu'une employée zélée, la grande cheffe du nettoyage, accourt sur ses petites pattes, un téléphone collé à l'oreille, une benne de la voirie sur ses talons. Elle jappe qu'il faut partir, dégagez-moi tout ça, les vieux matelas et les sacs. Et les gens aussi, dans la benne ? Ah, si elle pouvait ! D'ailleurs, il n'y a pas de gens, errant depuis plus de trois semaines dans les rues de Montreuil, depuis qu'ils ont été expulsés de leurs habitations de la Boissière. Ce ne sont pas des gens, sinon on s'en occuperait, ce ne sont pas des humains sinon : l'humain d'abord ! Des Roms, donc rien. Des saletés à jeter avec les objets déglingués qui leur servent d'univers. Mais on sait pas où dormir ! proteste une maman. Ce n'est pas mon problème, assure la dame. Elle leur lance un ultimatum : deux heures pour qu'ils emportent leur bazar d'eux-même, sinon elle jette tout. Puis, elle repart sur ses petites pattes sans aller bien loin : elle a encore du boulot. Elle se dirige vers la fresque constituée des dessins de Damien Roudeau, un alignement de femmes, d'enfants et d'hommes debout : ce sont les Roms de la Boissière dessinés par l'artiste. Des dessins collés sur un mur avec le prénom de chacun au-dessus de son image. Il y a Larissa, il y a Cristi, il y a Ricardo, il y a Diana, il y a Bobby, il y a Samuel quand il était petit et Samuel ado, et tous les autres. Quoi ? Les Roms auraient des noms, une histoire, une vie ? C'en est trop pour le maire de Montreuil, qui a ordonné de tout effacer. Au karcher. Nous regardons les familles Roms de la Boissière disparaître sous le jet puissant du karcher payé par les impôts locaux des montreuillois.Où dormir cette nuit ? Question lancinante, quotidienne depuis 23 nuits. Le maire ne veut plus des tentes sous l'auvent du théâtre qui va bientôt rouvrir. Le square Marcel Cachin, alors ? Nous avons cru comprendre que la police tolérerait que les familles y dorment une nuit ou deux. Ce square est un peu à l'écart, les familles y seraient moins visibles qu'en plein centre ville. Elle y ont déjà passé une nuit il y a trois jours, ont quitté les lieux au matin comme elles l'avaient dit, sans rien abîmer. Le square, pourquoi pas, en attendant ? Il est dix-huit heures : à trois, nous partons voir. Devant la porte : un gardien. Il est en train de mettre la chaîne et le cadenas. Il a reçu la consigne de fermer le square deux heures plus tôt. Pourquoi ? La mairie a peur que des squatters s'y installent ! Nous comprenons que tous les squares de Montreuil ont dû fermer plus tôt ce soir : les horaires d'hiver en été, exceptionnellement.Quelqu'un, un jour, a tenu des propos dignes et sensés. Mais c'était il y a longtemps, en octobre 2013, pendant la campagne pour les élections municipales. Les voici : « Ce matin, à la demande de la mairie, le préfet a fait évacuer par les forces de l'ordre le gymnase Joliot-Curie qui abritait des habitants expulsés de chez eux pour cause de pauvreté. Avec un peu d'anticipation, d'organisation, de conviction politique, une mairie peut éviter ces drames. Mais au-delà, la situation appelle une autre politique de la part des pouvoirs publics à tous les niveaux. » Le maire Bessac se rit des anciennes déclarations du candidat Bessac. Il a gagné : il peut tromper ses électeurs.Aujourd'hui, Patrice Bessac n'a pas même le courage de sortir de sa mairie et de traverser la rue pour venir parler aux familles expulsées et à leurs soutiens. Il leur envoie les flics et une petite dame de la propreté. Il fait circuler partout des rumeurs invraisemblables de relogements refusés par les Roms. Et il colle ses turpitudes sur le dos de la préfecture et de l’état, c'est plus pratique.Les treize familles Roms expulsées de la Boissière ou comment s'en débarrasser. Reclus dans sa mairie, regardant par la fenêtre le mur « nettoyé » de la fresque qui est maintenant dégueulasse, Patrice Bessac songe-t-il à y aligner les trente-neuf Roms dont dix-neuf enfants, pour les faire fusiller ? Oh non, c'est un homme de gauche. Effacer, dit-il.Fresque de Damien Roudeau - Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiFresque de Damien Roudeau - Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiFresque de Damien Roudeau - Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiFresque de Damien Roudeau - Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiÀ Montreuil, Bessac un vrai homme de gauche efface les RomsLa "voirie" en contemplation... Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiÀ Montreuil, Bessac un vrai homme de gauche efface les RomsLa "voirie" aux ordres... Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiLe kärcher en action! Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiLe kärcher en action! Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiÀ Montreuil, Bessac un vrai homme de gauche efface les RomsL'art comme "pollution visuelle"- Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiAlessandra et Samuel - dessin de Damien Roudeau -Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiAlessandra et Samuel - dessin de Damien Roudeau -Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiSamuel et Samuel - dessin de Damien Roudeau -Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiSamuel et Samuel - dessin de Damien Roudeau -Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiOn nettoie! Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiOn nettoie! Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiProtestation d'une montreuilloise - 19 août 2016 © Gilles WalusinskiProtestation d'une montreuilloise - 19 août 2016 © Gilles WalusinskiEncore une nuit sous la tente place Jean-Jaurès - Montreuil 19 août 2016 © Gilles WalusinskiEncore une nuit sous la tente place Jean-Jaurès - Montreuil 19 août 2016 © Gilles Walusinskihttps://blogs.mediapart.fr/juliette-keating/blog/200816/montreuil-bessac-efface-les-roms?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines