Magazine

Un an de loi Macron, un an de régressions

Publié le 21 août 2016 par Despasperdus

Comme le temps passe vite ! La loi Macron a déjà un an.

fermeture210816.JPG

Étonnamment, les grands médias - tous sous l'emprise de milliardaires et de capitaines d'industrie qui défendent leurs intérêts - sont restés discrets sur les effets de ladite loi.

fermeture2108216.JPG

Celle-ci devait rebooster l'économie, relancer la croissance et créer des milliers d'emplois. Or, les résultats officiellement annoncés par nos nostradamus de l'économie qui squattent les plateaux télé et radio ainsi que les colonnes des journaux n'ont pas eu lieu.

fermeture21082016.JPG

En définitive, la loi Macron a juste permis de satisfaire les intérêts particuliers du patronat en banalisant le travail dominical via la création de 21 zones touristiques internationales et en portant de cinq à 12 par an le nombre maximum de dimanches du maire :

« Ainsi, sur les 70 plus grandes villes de France, 43 % ont augmenté en 2016 le nombre de dimanches, dont près de 25 % ont choisi le potentiel maximum de 12. »

fermeture2182016.JPG

Satisfaire quelques intérêts particuliers au détriment de l'intérêt général, tel est le bilan de la loi Macron. Et, ce ne sont pas les storytellings et les publi-reportages à la gloire de Macron qui nous enfumeront. Travailler le dimanche nuit à la santé, à la vie associative et familiale, à l'amitié, aux enfants et à la sécurité.

macron.jpg

Ci-dessus, un publireportage de Paris match digne de la Pravda du temps de Brejnev. La France si moderne de Macron n'est ni socialiste, ni de gauche, mais au niveau du pluralisme de la presse, elle a quelques similitudes avec les ex républiques du bloc de l'Est... Et au niveau des inégalités sociales (et de la place de la femme au service de son mari), elle se rapproche de la France du XIXème siècle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Despasperdus 4931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte