Magazine Science

Les plus belles photos des Perséides 2016

Publié le 21 août 2016 par Pyxmalion @pyxmalion

Sélection des plus belles photos de la fameuse pluie d’étoiles filantes estivales : les Perséides.

Très attendues par des millions de curieux dans le monde, vacanciers ou astronomes amateurs, les étoiles filantes de l’essaim météoritique des Perséides — qui se produit chaque année entre le 22 juillet et le 17 août — furent nombreuses en 2016. Notamment entre le 11 et le 12 août, lors du pic d’activité.

Pour le cru 2016, il fut annoncé comme très bon, à la faveur de plusieurs courants de poussières essaimées par les passages de la comète 109P/Swift-Tuttle à travers les siècles qui se sont regroupés. Jusqu’à 200 météores par heure furent annoncés. Selon le site de l’International Meteor Organization (Imo) qui a recueilli les témoignages de centaines d’observateurs volontaires, l’activité a culminé cette année aux toutes dernières heures du 11 août et lors des premières heures du 12. Nonobstant les conditions météorologiques, le pic d’activité coïncidait avec le coucher de la Lune. Ce qui fut très favorable pour l’observation . La nuit noire qui succédait (avec un minimum de pollution lumineuse, de préférence) fut donc propice à l’observation à l ’œil nu et à la photographie de la chute dans notre atmosphère de ces petits grains cométaires.

Dans le diaporama, plusieurs images compilent les météores enregistrés durant de longues heures d’exposition. Souvent, le radiant est mis en évidence. Et comme le nom de cet essaim météoritique l’indique, il est centré sur Persée, constellation traversée par la Voie lactée. Les Perséides sont plus nombreuses à mesure que le personnage légendaire s’élève dans le ciel, au-dessus de l’horizon nord-est. Comme on peut le voir sur plusieurs photos, l’amas des Pléiades se montre après lui.

Le 13 août, en fin de nuit, les Perséides se bousculent dans le ciel limpide de la région de Claut (province de Pordenone, Italie) au pied des Alpes italiennes. © Enrico Finotto
Au cœur de la nuit du 13 août 2016, en Virgine, un bolide étincelant a éclairé la surface durant une brève seconde. À l’arrière-plan, un beau filet d’étoiles créé par la rotation de la Terre. En cœur de cible, l’étoile Polaire. © Harry Pherson
Image composite réalisée lors du maximum d’activité des Perséides, au cours de la nuit du 11 au 12 août 2016, ici dans la région des Trois sœurs sorcières, en Oregon. © Jason Brownlee

Image composite centrée sur le radiant des Perséides, dans le ciel d’Anglesey, à l’ouest du Royaume-Uni. À l’arrière-plan, on distingue la trace délicate de la Voie lactée (traversant ici les constellations de Persée et de Cassiopée). Une tache granuleuse près du centre est le double amas de Persée et celle, oblongue et jaune visible en haut à droite n’est autre que la Galaxie d’Andromède (M31), notre voisine. © Kev Lewis
Cette image composite de la pluie de Perséides 2016 (surnommées les « larmes de Saint-Laurent » au Canada) compile les météores les plus brillants parmi les 339 recueillis durant cinq heures par l’astrophotographe hongroise, le 11 août 2016. © Monika Landy-Gyebnar
Perséide surprise dans le ciel de Suède, dans la nuit du 12 au 13 août 2016. Au même moment, à d’autres niveaux dans l’atmosphère terrestre, une aurore verdâtre dansait au-dessus d’une bande de nuages noctulescents (nuages glacés de haute altitude). © Göran Strand

Magnifique bolide associé à l’essaim météoritique des Perséides photographié dans le ciel de Narusawa-mura, au sud-ouest de Tokyo, le 13 août 2016. Comme on peut le voir, elle semble avoir été décochée par Persée (à gauche de la photo). La grappe d’étoiles en dessous de l’horizon est celle des Pléiades (Subaru, en japonais). © reonides, Flickr
Un bolide plongeant dans l’atmosphère terrestre, devant la Voie lactée photographié le 12 août au-dessus d’éoliennes situées près du sommet du mont Achaia, en Grèce. © Spiros Vathis, Flickr
Effusion de Perséides devant la Voie lactée, toujours en direction de la constellation de Persée, photographiée au cours de la nuit du pic d’activité, entre le 11 et le 12 août 2016, dans la forêt de Los Padres, en Californie. © Transient Astronomers, Flickr

© Dave McDougall
Malgré des passages nuageux, les Perséides furent nombreuses dans le ciel du massif des Adirondacks, dans l’état de New York, au cours de la nuit du pic d’activité 2016 de l’essaim météoritique, du 11 au 12 août. Très beau filé d’étoiles à l’arrière-plan. © Derek Kind
Image composite réunissant deux heures d’exposition de la pluie annuelle d’étoiles filantes, les Perséides, le 12 août 2016 (nuit du maximum d’activité), au-dessus du lac Svitiaz, en Ukraine. © Ihor Khomych

Le ciel au-dessus de Foutain Hills, en Arizona, saupoudré de Perséides, le 12 août 2016. En haut à gauche, un peu à l’écart de la Voie lactée, on reconnait l’amas d’étoiles des Pléiades. © Mike Ince
A brilliant Perseid meteor streaks along the Summer Milky Way as seen from Cinder Hills Overlook at Sunset Crater National Monument—12 August 2016 2:40 AM (0940 UT). It left a glowing ion trail that lasted about 30 seconds. The camera caught a twisting smoke trail that drifted southward over the course of several minutes. © Jeremy Perez
Image composite réunissant 29 météores photographiés au cours de la nuit du 11 au 12 août 2016. Le radiant de l’essaim météoritique est clairement visible au centre, en direction de la constellation de Persée, alors en pleine ascension au-dessus du lac Collins, en Californie. © Rick Whitacre, Flickr

Le ciel de Nykøbing Mors, au Danemark, constellé d’étoiles et zébré de Perséides, devant la Voie lactée. Image prise le 12 août 2016. © Ruslan Merzlyakov
Image composite réunissant 27 météores photographiés au cours de la nuit du maximum d’activité des Perséides, entre le 11 et le 12 août 2016, dans la région de Parauta, en Andalousie. © Stacy Bamon, Flickr
Alors que l’astrophotographe réalisait un portrait de notre grande voisine galactique, la galaxie d’Androïde (M31) située à quelque 2,3 millions d’années-lumière de la Voie lactée, un météore pas plus gros qu’un grain de riz fendait le ciel, juste devant, à seulement plus d’une centaine de kilomètres au-dessus du sol terrestre. Cela s’est produit au cours de la nuit du maximum d’activité des Perséides mais son orientation suggère qu’il pourrait s’agir d’une Delta Aquarides du sud. © Fritz Helmut Hemmerich

PerseidsMAGIC_DLopez


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog