Magazine Société

Liberté conditionnelle, d'Hélène Dormond

Publié le 21 août 2016 par Francisrichard
Liberté conditionnelle, d'Hélène Dormond

Dans quelle mesure un être humain est-il libre? C'est l'éternel débat entre culture et nature, entre acquis et inné, hasard et nécessité. Mélange subtil d'indéterminé et de déterminé, l'existence humaine ne pourrait-elle pas se résumer à cette expression: Liberté conditionnelle.

Dans son roman, Hélène Dormond pose la question de manière non pas judiciaire, comme le titre le laisserait penser, mais de manière judicieuse. Le lecteur qui ira jusqu'au bout - ce qu'il fera sans peine - découvrira à la fin à quel point celle-ci se trouve dans le prologue, qu'il relira alors volontiers.

En tout cas tout oppose les deux protagonistes de cette histoire, à l'exception peut-être du fait que tous deux travaillent dans le public: l'une, Magali Calame, est assistante sociale dans une prison puis dans un hosto, l'autre, Matthias Bosset, est taxateur dans l'administration des impôts.

Matthias aime tester ses limites et se fait flasher à 213 km/h sur autoroute. Il se réjouit des conneries qu'il commet et les raconte à ses copains. Insouciant, d'être mari de Sophie, et père de Yaël depuis peu, ne l'a pas vraiment assagi; une grippe mal soignée qui l'envoie à l'hosto non plus.

Après s'être occupée de prisonniers, Magali s'occupe de malades. Célibataire, elle mène une vie solitaire et a du mal à suivre les conseils de son amie Lara, spécialiste de la drague. Soucieuse de bien faire, elle éprouve de l'empathie pour les autres, membres de sa famille et animaux compris.

Autant Matthias est désordonné et excessif, aussi bien au volant que dans le sport - à peine remis il fait de l'escalade - ou la musique - il propose du hard-rock à sa guggen -, autant Magali, écolo, est ordonnée et raisonnable, aussi bien dans le quotidien que dans ses goûts - elle adore le mambo...

Les routes de Matthias et de Magali se croisent à l'hosto. Matthias demande de l'aide à Magali. En effet, avec son excès de vitesse, il risque la prison ferme. Il ne peut y échapper que si son état de santé est incompatible avec la détention. Bien qu'il ne soit pas très sympa, elle promet de l'aider.

Hélène Dormond, fine observatrice, dépeint deux personnes de l'époque avec un véritable souci du détail et du parler vrais, et avec un humour ravageur. A la faveur d'un tour que leur joue à tous deux le destin, ou le hasard, qui est en fait un coup du coeur, elle soulève une question fondamentale.

Francis Richard

Liberté conditionnelle, Hélène Dormond, 292 pages, Plaisir de lire 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine