Magazine Politique

Carte postale de Mont Dore

Publié le 21 août 2016 par Falconhill
Continuons mes cartes postales du Massif Central et du Sancy. Après la délicieuse découverte de la Bourboule, qui est un village décidément merveilleux, nous avions passé la nuit à Mont Dore. Dans un superbe hôtel (Gran Carlina) dont j’ai trouvé une chambre sur Weekenddesk. Carte postale de Mont Dore
D’ailleurs, je commence ce billet par un coup de cœur. Je ne connaissais pas Weekenddesk, ce site est très bien. Et j’ai trouvé l’hôtel Gran Carlina vraiment chouette. Pas énormément de personnel, mais serviable, bosseur, agréable… Mention au serveur du restaurant, qui était remarquable… Carte postale de Mont Dore D’ailleurs c’était aussi très bon le restaurant du Gran Carlina. C’est là que j’avais bu le Saint Pourçain qui avait fait l’objet d’un billet ici. L'hôtel a une joli vue vers le Puy de Sancy. Et est situé à côté d'un funiculaire (des Capucins) que nous n'avons pas pris. J'ai bien aimé aussi cette petite chapelle à l'entrée du parking.  
Carte postale de Mont Dore
Mais je m’égare. Le village de Mont Dore est agréable, entre la Dordogne qui débute et les montagnes. Une grande rue commerçante, avec des vendeurs de fromage et de charcuterie, des bars (pleins). Et bien sur quelques thermes : nous sommes là encore dans une ville thermale. Carte postale de Mont Dore
Je n’ai pas eu le coup de cœur que j’avais eu pour la Bourboule voisine, mais j’ai trouvé ce village (1300 habitants, c’est pas beaucoup) sympathique. Vivant. Agréable et accueillant. Carte postale de Mont Dore
Un gros point négatif néanmoins : cette route qui traverse le village, pleine de voiture. L’après-midi à 17 heures, c’est irrespirable. Par contre, le matin vers 8h30 – 9 h, ou en début de soirée, c’est agréable, très agréable. Carte postale de Mont Dore Quelques mots aussi sur l'église Saint-Pardoux. Moins bien mise en valeurs que sa copine de la Bourboule, dommage cette route citée plus haut qui empêche d'en profiter. Et les thermes, eux aussi gâchés par cette route... En fait pour ceux qui suivent, cette route départementale je ne sais pas combien, elle m'a gonflé. 
Carte postale de Mont Dore
Si certains lisent vraiment avec intérêt mes cartes postales, ils me demanderont « et le Puy de Sancy ». Je répondrai que non. Lorsque nous voulions le faire le jeudi matin, il était dans les nuages. Inintéressant donc. En plus il faisait froid, et nos bébés nous attendaient l’après-midi. Bah, la veille nous en avions pris plein la vue au Puy de Dôme. Moins haut, mais magnifique quand même. Carte postale de Mont Dore
Avec quand même cette réflexion personnelle. Le point le plus haut du Massif Central est moins haut que mon Mont Ventoux à moi. On me répondra que le but du jeu de faire un concours de piche sous la douche en se mesure ses monts. Et on me dira que si on voit la Provence du haut du Ventoux, question volcans c’est pas forcément ça. C’est vrai…
Sur ce, j’ai bien aimé aussi Mont Dore. Tout. Le village, la bouffe, l’ambiance, les commerces, l’accueil, et l’hôtel dans lequel on a logé. Carte postale de Mont Dore
Seul point négatif personnel. C’était le soir de l’incendie à Vitrolles et aux Pennes-Mirabeau que nous étions à Mont Dore. Et force est de constater que le soir après le repas (bien arrosé), cela nous a vite fait dessaouler et redescendre sur terre.
Carte postale de Mont Dore
Pourtant, nous étions la tête dans les volcans du Sancy. Et c’était bien.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines