Magazine Environnement

Les pesticides, une histoire millénaire

Publié le 22 août 2016 par Gram

Définition du mot  »pesticide »

Anglais : pesticide
Espagnol : plaguicida, pesticida
Étymologie : latin pestis maladie contagieuse, épidémie, peste, ruine, destruction, fléau et cæděre frapper, battre, briser, fendre, abattre, tuer, massacrer
adj. et n. m. Désigne ou qualifie un composé antiparasitaire en cas de maladies atteignant les plantes, et les substances utilisées en agriculture, avant ou après récolte, pour lutter contre les organismes nuisibles aux cultures et empêcher la détérioration des produits pendant leur stockage ou leur transport. Cf phytosanitaire.
Anglicisme créé vers 1960, dérivé du mot anglais « pest » au double sens de peste et d’insecte nuisible.
Source: http://dictionnaire.acadpharm.org/w/Pesticide

Les pesticides du temps jadis

Contrairement à ce que l’on pense généralement, les pesticides ne sont pas l’apanage de notre ère moderne.

Les pesticides, une histoire millénaire, cet article va vous démontrer que nous n’avons rien inventé en matière de lutte contre les nuisibles de tous genres.

En effet, dès l’Antiquité, la lutte contre les organismes néfastes existait déjà.

Le soufre, par exemple, était utilisé par les Grecs pour combattre la pyrale de la vigne. Au Moyen-Age, il servait à la désinfection des maisons lors des épidémies de peste noire.

Aujourd’hui, le soufre est l’une des armes du jardinier bio.

Dès le XVII ème siècle, c’est le tabac qui, par le biais de son composant principal, la nicotine, a servi comme insecticide.

L’aconit, plante montagnarde d’Europe et d’Asie était utilisée pour lutter contre les rongeurs dès le premier siècle après Jésus Christ.

L’arsenic fut aussi employé comme fongicide, insecticide, pesticide. Il était utilisé notamment pour lutter contre les fourmis.

Petite précision: L’arsenic n’est pas biodégradable et pollue à vie. Il peut donc être présent dans tout ce que nous consommons.

Un Français ingérerait 36 pesticides chaque jour en mangeant des pommes

L’époque des insecticides minéraux, 19 ième et 20 ième siècle

Pour éradiquer les maladies, mildiou de la pomme de terre et rouille des céréales, touchant les productions agricoles essentielles et causes de famines, la chimie de l’époque a fourni des moyens de lutte tels que:
Bouillie bordelaise, (sulfate de cuivre pour lutter contre les champignons de la vigne).
Sels de mercure pour le traitement des semences

L’ère des pesticides de synthèse

Les années 1930:
Développement de la chimie organique de synthèse
Etudes sur les armes chimiques utilisées lors de la guerre 1914-1918

1874:
Othmar Zeidler, chimiste autrichien synthétise le DDT

1939:
Paul Hermann Muller, chimiste suisse, découvre les capacités insecticides du DDT

1943:
Le DDT est commercialisé comme insecticide. La famille des organochlorés est née

Le DDT a été massivement utilisé jusqu’au années 1970 où il a été interdit dans l’Union Européenne.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les recherches pour mettre au point des gaz de combat ont vu naître une nouvelle famille de produits chimiques, les organophosphorés, dont est issu notamment le malathion, produit insecticide et acaricide neurotoxique tant pour les animaux que pour l’homme.

1950-1955:
L’industrie chimique aux Etats Unis développe des herbicides de différentes familles.
1966:
Apparition des fongicides

1970-1980:
les pyréthrinoïdes sont mis sur le marché. Ils sont majoritaires dans le domaine des insecticides.

Suite à la raréfaction de la main d’oeuvre bon marché à partir de la la seconde moitié du XXe siècle pour le désherbage manuel, le recours aux produits chimiques devint quasi systématique.

Si cela a permis de meilleurs rendements et une plus grande régularité de la production, l’aspect à la fois environnemental et sanitaire a été totalement oublié.

Conclusion

Il faudra attendre la fin du XXe siècle pour tenter de conscientiser les producteurs de produits chimiques devant les risques pour la santé que l’utilisation massive voire déraisonnée de ces substances fait courir aux populations tant par la voie sanitaire qu’environnementale.

Sans que cela soit véritablement couronné de succès car le volume de produits phytosanitaines utilisés double tous les dix ans.

Les pesticides, une histoire millénaire sans doute mais notre époque devient malade de la sur-utilisation de ces substances qu’il devient très compliqué d’éviter.

Il vous reste la solution bio plus chère, quoique…..


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gram 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines